Le 22 novembre, à 12H30, la voiture présidentielle entre dans Dallas, au Texas. A bord, le président John Kennedy s'effondre, subitement atteint par le tir d'une arme à feu. Alors que les USA et le reste du monde sont encore sous le choc, la police de Dallas et le FBI enquêtent pour retrouver les éventuels complices du suspect, lequel a été arrêté dans l'heure qui a suivi le meurtre du président des Etats-Unis...

1963-Le FBI mene l enquete

La police de la ville a découvert que l'accusé a quitté le bâtiment municipal (dans lequel il était employé et où a été tiré le coup de feu) pour se rendre 4 km plus loin.

Là, il a tué un policier qui voulait l'arrêter et s'est réfugié dans un cinéma. La police a alors procédé à son interpellation, vers 13H45.

Lee Harvey Oswald est inculpé le lendemain par le procureur de Dallas.

Le FBI déclare ensuite à la presse que, de 1959 à 1962, Lee Harvey Oswald a vécu en URSS et qu'il y a épousé une russe, à qui il a fait 2 enfants.

Oswald a par la suite demandé la nationalité soviétique mais, ayant essuyé un refus de la part des autorités russes, il est alors revenu aux USA.

Le FBI affirme en outre qu'Oswald a été le président du comité trotskiste pro-Castro du Fair Play for Cuba Commitee (FPCC) de la Nouvelle-Orleans.

Vincent Lee, directeur national du FPCC, tient aussitôt une conférence de presse improvisée où il affirme énergiquement aux médias américains qu'aucun comité local de son mouvement n'a jamais existé à la Nouvelle-Orleans. Par ailleurs, Vincent Lee déclare qu'il n'a pas non plus entendu parler de Lee Harvey Oswald avant ce jour...