Le 22 octobre, le président John Kennedy informe solennellement le peuple américain et le monde entier des graves décisions qu'il vient de prendre en ce qui concerne la "crise de Cuba" et le président des Etats-Unis affirme également qu'il possède des preuves irréfutables que l'URSS vient d'y installer des missiles de guerre, lesquels sont parfaitement capables d'atteindre le sol des USA...

1962-sites des missiles sovietiques a Cuba

John Kennedy vient donc de donner l'ordre d'envoyer des renforts militaires américains autour de Cuba et il a demandé à l'ONU d'ordonner la suppression des bases soviétiques installées dans cette île. Il a tout aussi fermement prévenu que si les USA étaient si peu que ce soit touchés par un de ces missiles, les Etats-Unis répliqueraient immédiatement en frappant massivement le territoire de l'URSS

Le président Kennedy a mis le Conseil de l'OTAN et le général de Gaulle au courant des actions qu'il a décidé mais, dans l'immédiat, aucune réaction n'a émané des dirigeants des pays alliés des USA, en dehors de celles des ministres des affaires étrangères des 6 pays de l'Europe. Ces derniers ont exprimés leur inquiétude quant aux conséquences que pourraient engendrer les décisions de Kennedy.

Sur son île, Fidel Castro a quant à lui ordonné la mobilisation de la population et a demandé à l'ONU de réunir d'urgence son Conseil de sécurité. Par ailleurs, les 4 navires soviétiques qui ont mis le cap sur Cuba et qui se rapprochent un peu plus chaque jour de cette île ont reçus l'ordre formel de ne pas laisser les militaires américains fouiller leurs bâteaux...