Vers 1920, le libertin et très riche "Joe" Kennedy multiplie les conquêtes féminines à Hollywood où il est producteur de films. Il séduit entre autres la célèbre vedette américaine Gloria Swanson qu'il couvre de très onéreux cadeaux, discrètement payés avec l'argent qu'il puise sur le compte bancaire de cette même Swanson. Puis, en bon père de famille, il retourne ensuite auprès de son épouse et de ses 9 enfants...

1941-Joe Kennedy

Joe Kennedy, qui ne croit toujours pas en Dieu, déteste ceux qu'il nomme "les youpins". En 1933, il soutient la candidature de Franklin Roosevelt qui le récompense en 1938 en le nommant ambassadeur des USA à Londres.

Là, Joe Kennedy claironne à qui veut l'entendre tout le bien qu'il pense d'Adolf Hitler. Il revient ensuite aux Etats-Unis où il organise alors un vaste trafic de whisky avec Frank Sinatra et la mafia américaine.


Puis il demande en 1941 à 2 chirurgiens de lobotomiser Rosemary, sa fille handicapée mentale. Ceci étant fait, Joe Kennedy considère que "le problème est réglé".


Avec l'argent de ses trafics de whisky, il finance ensuite en partie les campagnes électorales successives de son fils John qui, le 20 janvier 1961, devient président et choisit alors son frère Robert (qui n'a jamais pratiqué le droit) comme ministre de la Justice.

Coup sur coup, John et Robert, 2 des fils du patriarche Kennedy, sont assassinés dans les années qui suivent. Joseph Kennedy, alias "Joe", en est alors profondemment meurtri. En 1969, le chef de ce qu'il convient d'appeler "le clan Kennedy" s'éteint, quant à lui dans son lit, à l'âge de 81 ans.