Le 24 juillet, à l'extérieur de la ville de Quebec, le général de Gaulle est invité à parcourir le "chemin du Roy", qui longe la rive nord du fleuve Saint-Laurent sur 270 km. Des écussons à fleur de lys et des drapeaux français ont été disposés tout le long de cette route et des fleurs de lys peintes à même le bitume ornent l'ensemble du trajet. De plus, toutes les maisons ont également été pavoisées aux couleurs de la France...

1967-Chemin du Roy-Quebec

Les écussons des provinces françaises dont les habitants sont originaires ont été installés à l'entrée des bourgades. 

Donnaconc, des majorettes et une foule importante accueillent Charles de Gaulle, le président de la France, en chantant l'hymne national français en son honneur.

Le général de Gaulle est, bien évidemment, fortement impressionné par la chaleur de l'accueil des québécois.

Le soir venu, Charles de Gaulle prononce à Montréal un discours qui commence par dénoncer l'égémonie écrasante des USA, ainsi que celle des anglophones canadiens.

Il poursuit en faisant le parallèle entre l'accueil enthousiaste qu'il a reçu à Québec et celui qu'il a véçu lors de la Libération de la France en 1945.

Puis il termine enfin en lachant "Vive le Québec libre !", reprenant ainsi le slogan des indépandantistes québécois. 

De leur côté, les libéraux préfèrent se contenter d'un plus consensuel "Maitres chez nous !" et le premier ministre d'un modéré "Québec d'abord !".

A peine prononcée, la phrase historique du général de Gaulle déclenche les acclamations d'une foule totalement déchaînée. Dans l'euphorie ambiante, Charles de Gaulle reprend le micro et prononce alors "Vous êtes un morceau du peuple français !". Le Canada va alors rompre ses relations diplomatiques avec la France, et ce jusqu'à la démission du général de Gaulle en avril 1969.