Le 10 janvier 1940, perdu dans le brouillard, un avion allemand est contraint d'atterrir à Mechelen-sur-Meuse, en Belgique. Il est capturé par l'armée belge qui découvre à son bord les plans secrets d'Adolf Hitler pour envahir la Belgique et la Hollande. Les alliés, mis au courant, connaissent désormais la stratégie qu'Hitler comptait utiliser. Cependant, ce dernier ne va nullement modifier son plan d'attaque...

1940-canal Albert

Dans la nuit du 9 mai, 84 parachutistes allemands sautent de planeurs et atterrissent sur un fort belge construit à l'intersection de la Meuse et du canal Albert.


En 10 minutes, ils neutralisent toutes les batteries d'artillerie du fort et s'en emparent.


Deux autres unités de parachutistes se rendent maîtres de 2 ponts, sur la Meuse et sur le canal. Ils permettent ainsi aux blindés du général Hoeppner d'entrer très vite en Belgique

L'avancée de ces blindés, et du reste de l'armée allemande, est tellement fulgurante qu'elle permet à Hitler de s'emparer de la Belgique et de la Hollande en 18 jours. En France, le général Gamelin, qui est le chef des armées alliées, est impressionné par la perfection technique avec laquelle l'armée allemande a menée cette guerre éclair. Il est également convaincu que les troupes de Hitler ne vont pas en rester là...

Le général Gamelin pense en effet que l'armée allemande va enchaîner en fonçant sur Paris et il donne alors l'ordre aux divisions françaises et britanniques les plus motorisées de foncer sur Namur et Louvain, en Belgique, pour y créer une avant-garde solide... Les blindés et les véhicules militaires français et britanniques vont cependant mettre 5 jours pour atteindre ces 2 villes et y prendre enfin position.