L'armistice signé le 22 juin 1940 laisse au gouvernement de Vichy la moitié sud de la métropole mais également toutes les colonies de l'Empire français. Cependant, le général de Gaulle entend bien rallier ces colonies à la France libre et, le 6 août, il envoie pour cela René Pleven, accompagné du commandant Hettier de Boislambert et de Philippe de Hauteclocque (alias colonel Leclerc) en mission au Nigéria...

1940-Rene Pleven

Le 13 août, René Pleven contacte Félix Eboué, gouverneur du Tchad. Le 26, ce dernier joint ses forces à celles de la France libre.

Au Cameroun et au Congo, la partie est moins facile : le 31, le commandant de Boislambert et le colonel Leclerc doivent s'emparer par la force de Brazzaville où ils emprisonnent le général Husson.

Le Gabon décide d'ajouter ses troupes à celles du général de Gaulle mais un sous-marin arrive de métropole et son équipage redonne le pouvoir à Vichy.

D'autres sous-marins arrivent et, pendant 2 mois, une guerre civile oppose les pétainistes aux gaullistes. Ces derniers prennent le dessus et se rendent maîtres de Libreville le 10 novembre.

En mai 1942, sur ordre de Winston Churchill, la marine anglaise intervient à Madagascar et s'empare de l'île en novembre. Madagascar est alors confié aux forces du général de Gaulle

La marine britannique organise ensuite un blocus autour de Djibouti. Le ravitaillement par sous-marins, en provenance de Madagascar, avait jusqu'alors permis à Djibouti de tenir. Mais Madagascar étant tombé, le général Dupont, gouverneur de Djibouti, comprend qu'il ne tiendra pas longtemps et, le 29 décembre 1942, il remet la côte française des Somalis aux forces de la France libre, rebaptisées Forces Combattantes...