Alors qu'il est en visite en France, John Fitzgerald Kennedy tombe littéralement en admiration devant l'efficacité du groupe de gardes du corps qui est chargé de la protection rapprochée du général de Gaulle. Il affirme qu'il envisage de créer un corps d'élite pour assurer sa propre sécurité et il dit qu'il prendra certainement modèle sur le service que la police française a mis sur pied !

1962-general de Gaulle

Jacques Cantelaube, contrôleur général de la police et directeur de la sécurité du président Charles de Gaulle lui répond poliment...

Quant à lui, il rêverait que le général ait la même Cadillac blindée que celle dans laquelle Kennedy se déplace aux USA.

En effet, Charles de Gaulle, non content de refuser qu'une escorte de motards le précède, vient de refuser de dépenser 6000 francs pour faire poser des vitres pare-balles sur sa DS

Les 4 gardes du corps qui succitent l'admiration du jeune président américain John Kennedy sont surnommés "les Frères Jacques du silencieux" au sein de la police française. Ils ont été personnellement choisis par le commissaire Jacques Cantelaube, sous les ordres duquel ils travaillent désormais.

Avant d'entrer dans la police, ils exerçaient différents métiers, comme celui de patron de bar, moniteur d'auto-école, garagiste et moniteur de judo pour le dernier. Aprés avoir abandonné ces professions, ils intègrent le Service de Documentation Extérieure et de Contre-Espionnage (SDECE) et, par la suite donc, sont chargés d'assurer la protection rapprochée de Charles de Gaulle, président de la République française.