En 1930, les industriels américains de la boisson cherchent comment abandonner le système des bouteilles consignées : Continental Can Company invente alors la canette en aluminium, qui économise aux industriels de la boisson les frais de reconditionnement et dispense les consommateurs d'avoir à rapporter leurs bouteilles dans un magasin. En 1947, seules 15% des bières vendues le sont en canettes jetables.

1970-canettes aluminium

Au début des années 1950, Pepsi et Coca Cola adopte la canette jetable... qui commence à souiller les USA. Le Vermont réagit et vote une loi obligeant les industriels à les consigner.

Prenant les devants, Coca Cola, Continental Can Company et d'autres industriels se regroupent alors au sein d'un consortium nommé Keep America Beautiful.

En 1971, 50% des sodas et 75% des bières sont désormais conditionnés en canettes. 

Plusieurs états envisagent alors de légiférer... 

William F. May, président de Keep America Beautiful, dénonce aussitôt l'attitude pro-consigne de l'Oregon, du Maine, du Massachussetts, du Michigan et du Colorado qu'il qualifie d'idée communiste. Le Glass Container Manufacturers Institute (GCMI) s'en mêle et, en 1971, à Los Angeles, il rachète contre une somme modique les bouteilles vides que les consommateurs rapportent.

La récolte est de 250.000 bouteilles et, l'année suivante, GCMI étend son programme de recyclage à l'ensemble des USA. L'idée de recycler les bouteilles et les canettes est un énorme succès qui permet aux industriels d'éviter de revenir au système des consignes et va aussi leur permettre d'échapper à l'interdiction des canettes jetables. Cependant, les quantités de déchets s'accumulent, aux USA comme dans le reste du monde...