Bien qu'installé à Limoges, dans le Limousin, Edouard Blanchard a décidé d'envoyer son fils Eugène se former aux Etats-Unis. Lorsqu'il revient en France, Eugène Blanchard prend la direction de l'entreprise familiale Blanchard et Cie, spécialisée depuis 1885 dans la fabrication de chaussures de luxe, et il met en pratique ce qu'il a appris aux USA. Pour commencer, il décide d'en changer le nom...

1927-JM WESTON

L'entreprise prend donc, en 1927, le nom de J.M.Weston. Cependant, Weston continue d'utiliser les précieux cuirs de vaches limousines qui ont trempés pendant 1 an dans des fûts de chêne emplis d'eau de pluie. Ces peaux sont tannés et donnent des cuirs de très haute qualité. Confiés aux coupeurs puis aux formiers, ils sont ensuite remis aux couseurs qui mettent 6 heures pour assembler 1 paire de chaussures.

Ils utilisent la technique du "cousu trépointe" (ou "cousu norvégien") qu'Eugène Blanchard a ramené des Etats-Unis. Une fois terminée, la paire de chaussures est soigneusement mise dans une boite avant d'être acheminée jusqu'au nouveau magasin de vente du parc Monceau, à Paris. Là, les clients peuvent essayer une des 24 pointures disponibles, lesquelles existent chacune en 5 largeurs. 

Ce choix leur offre la garantie d'un confort exceptionnel et la minutie apportée à la réalisation l'assurance d'acheter des chaussures d'une incroyable longévité. J.M.Weston, qui se vante en outre de vendre des mocassins indémodables, affirme avoir chaussé des personnalités comme Valéry Giscard d'Estaing, Yves Saint-Laurent, François Mitterrand, Jean Nohain, Van Dongen, Fernandel et le sultan du Maroc.