Au début du 20ème siècle, les Français fument des cigarettes qui s'appelent Elégantes, Françaises ou Hongroises. Mais, en 1910, la propriété du nom Hongroises est contestée en justice et leur fabriquant doit alors changer le nom de ses cigarettes. Il opte, avec bonheur, pour celui de Gauloises. En 1925, Maurice Giot, professeur d'aquarelle, dessine le fameux casque de Gaulois qui va décorer le paquet de Gauloises.

Gauloises

Puis, en 1935, le dessinateur Jacno retouche légèrement le dessin du casque de Giot et le paquet  va traverser tel quel toutes les décennies qui suivent.

En 1968, les étudiants français adoptent les populaires Gauloises qu'ils rebaptisent "goldos"...

Cette "adoption" et l'image de contestataire que véhiculent les étudiants, font que, cette année là, la consommation de Gauloises fait un bond énorme dans tout le pays. 

En 1979, les Gauloises ont droit à une campagne publicitaire nationale : ce sera d'ailleurs la seule que cette marque de cigarettes connaîtra pendant sa longue carrière.

Les ventes annuelles de Gauloises, en 1985, sont de 33 milliards de cigarettes, ce qui représente 38% du marché des cigarettes vendues en France, auxquels s'ajoutent les ventes réalisées dans 120 autres pays.

Pour se maintenir face à la concurrence étrangère, les Gauloises doivent désormais être déclinées en version avec filtre, dédoublées sous le nom de Disque Bleu, ainsi qu'en Gauloises blondes. Mais, à l'instar des autres marques de cigarettes, les Gauloises subissent les coups de boutoirs des campagnes anti-tabac mises en place par les organismes de santé publique : les ventes fléchissent alors, irrémédiablement.


FUMER NUIT  GRAVEMENT A VOTRE SANTE ET A CELLE DE VOTRE ENTOURAGE