Au début du 20ème siècle, Ernest Beaux se lance dans la création de parfum et son premier essai possède un forte dominante d'odeur de jasmin. Il le commercialise ensuite sous le nom de... N°1. La clientèle boudant le produit, le parfumeur en conçoit alors un autre, beaucoup plus discret et suave. Mais N°2 ne rencontre pas plus le succès que le précédent. Ernest Beaux mélange alors rageusement N°1 et N°2...

Chanel N 5

Il l'appelle bien évidemment N°3. Mais le N°3, qui est trop volatile, ne séduit pas non plus la clientèle.

Ernest Beaux ne se décourage pas et fait une 4ème tentative. Cette fois, il utilise des fèves Tonka, mais ces dernières apportent des effluves beaucoup trop sucrées à son N°4.

Obstiné, le parfumeur poursuit ses recherches et, en 1921, assemble du jasmin à de la rose, de l'iris, du muguet, de la fleur d'aubépine, de la jonquille, du vétiver, du patchouli, de l'ambre et du musc.

En toute logique, il commercialise ce nouveau parfum sous le nom de N°5 mais, cette fois, le fait découvrir en avant première à la célèbre styliste Coco Chanel...


La chance sourit alors à Ernest Beaux puisque Coco Chanel tombe follement amoureuse de son N°5 !


En 1945, les soldats américains jugent impensable de rentrer au pays sans un flacon de N°5 pour leur moitié. Jalousement tenue secrète, la formule du N°5 est restée la même depuis sa création. Au fil des années, elle a transformé en inconditionnelles absolues des personnalités telles que Marilyn Monroe, Carole Bouquet, Lauren Hutton, Suzy Parker, Catherine Deneuve, Candice Bergen, Jean Shrimpton... et tant d'autres.