1895-Le Chasseur Français

Pour aider les agriculteurs à trouver une épouse ou un époux dans les campagnes isolées, le mensuel Le Chasseur Français a l'idée, dans les dernières années du 19ème siècle, d'insérer dans ses colonnes des annonces matrimoniales. Les autres journaux s'insurgent et, pendant plusieurs années, parlent de l'immoralité de ces annonces, allant jusqu'à accuser Le Chasseur Français de pratiques relevant du proxénétisme... 

Mais le journal préféré des zones rurales tient bon et continue de publier les annonces matrimoniales de ses lecteurs.


Cependant, l'idée d'aller chercher l'âme soeur dans un journal reste longtemps marginale et ne concerne que très peu de personnes : jusqu'en 1985, les Français qui fondent une famille après avoir trouvé leur bonheur dans les petites annonces ne représentent même pas 1% de ceux qui se marient.


Puis, 10 ans plus tard, les premiers sites de rencontres font leur apparition sur internet. Ils sont américains et se nomment Meetic, Match ou AdopteUnMec. Assez rapidement, ils intéressent les habitants et habitantes de nombreux pays autres que les Etats-Unis et leur fréquentation explose. En France, il faut attendre 1997 pour assister à la naissance de Netclub. Mais les Français rattrapent vite leur retard...

Dans les années qui suivent, la France voit naître prés de 100 sites de rencontres, uniquement francophones. Au 21ème siècle, avec la multiplication des sites matrimoniaux spécialisés et payants, la proportion d'occidentaux qui y trouvent désormais une compagne ou un compagnon passe à 9%... contre plus de 60% des couples qui se forment en se rencontrant sur son lieu de travail ou dans une soirée entre amis.