A la fin du 19ème siècle, quelques grandes puissances européennes contrôlent à elles seules 85% des ressources et des surfaces habitables de la planète. Grâce à son charbon, la puissante Angleterre est la 1ère à s'industrialiser. Mais du pétrole est découvert en Pensylvanie : utilisé comme lubrifiant, imperméabilisant et source d'éclairage dans des lampes, il déclenche alors une véritable ruée sur "l'or noir" aux USA...

1900-John Davidson Rockefeller

Enthousiastes, John Davidson Rockefeller et ses 2 associés investissent alors dans le forage pétrolier. Puis il rachète leurs parts, construit une raffinerie de kérosène et de naphte avant de créer la firme Standard Oil.


En 1900, il est parvenu à se rendre maître de 90% du pétrole nord américain, qu'il achemine par pipelines jusqu'à ses raffineries. Désormais en situation de monopole, il en fait flamber le prix de vente.


John Davidson Rockfeller affirme à ses amis que le pétrole est une véritable bénédiction pour l'humanité puisqu'il permet de s'affranchir des revendications des mineurs de charbon.

Par ailleurs, son exploitation et son transport dans les pipelines permettant de pratiquement se passer de main-d'oeuvre.

Mais la justice américaine va cependant refroidir l'euphorie de Rockfeller et stopper provisoirement son insatiable appétit...

En 1911, le Sherman Antitrust Act met brutalement un frein à sa situation de monopole sur l'ensemble des USA et divise la Standard Oil en une trentaine de sociétés (dont Esso, Exxon, Mobil, Chevron et Standard Oil) qui sont théoriquement destinées à devenir concurrentes. Par la suite, la famille Rockfeller conforte sa place de 1ère fortune mondiale en investissant dans l'automobile, puis dans l'aviation.