Jozef Beck, ministre polonais des Affaires étrangères, s'inquiète de l'augmentation du nombre de juifs vivant dans son pays. En 1937, il en parle à son ami Marius Moutet, qui est le ministre français des Colonies. Ce dernier lui propose alors que la France mette à la disposition des juifs polonais qui le souhaitent des terres dans l'île de Madagascar. Une commission d'étude de juifs polonais est alors constituée...

1940-Joseph Goebbels

Elle se rend sur place pendant 3 mois et en revient plutôt septique.

Les juifs polonais se méfient et se demandent pourquoi ils iraient à Madagascar, une terre vraiment loin de toute civilisation.

A la fin de l'année, des juifs autrichiens et roumains réfugiés en Pologne se disent volontaires pour aller s'installer dans la colonie française...

Leur départ est retardé sans qu'une nouvelle date ne soit fixée. Aucune raison ne leur en est donnée et pas un ne quittera la Pologne.

En 1940, le dirigeant nazi Joseph Goebbels découvre l'existence du projet de Jozef Beck et il le reprend à son compte... 

Il trouve que l'idée d'envoyer les juifs de son pays à Madagascar serait une idée des plus judicieuses !

Un plan d'expulsion de 4 millions de juifs allemands est donc mis sur pied, sachant que le peu de nourriture disponible sur cette île en condamnera un grand nombre à mourir de faim !

Mais, après en avoir calculé le montant, les services de Joseph Goebbels l'informe que les frais de cette déportation seraient très élevés. Le ministre de l'Education du peuple et de la Propagande du Reich doit alors abandonner son idée. Il commence aussitôt à rechercher une autre solution pour se débarrasser définitivement des juifs allemands...