Lorsque l'empire de Chine cède la place à la République de Sun Yat-Sen en 1912, Mao Tse-Toung n'a que 19 ans. Puis, en 1927, il commence à combattre la dictature de Tchang Kaï-chek et, en 1949, il est à la tête de la Chine en tant que N°1 du Parti Communiste Chinois (PCC). Il a alors 56 ans. Vingt-sept ans plus tard, le 9 septembre 1976, gravement atteint par la maladie de Parkinson, le "Grand Timonier" de la Chine décède... 

MAO

Malgré les soins intensifs lui ont été prodigués, sa mort était inéluctable. Depuis plusieurs jours, des photos le montraient trés affaibli et l'annonce de son décès par la radio nationale fait alors pleurer des milliards de Chinois.

Le comité central du PCC, la commission militaire de ce comité central, le gouvernement et l'assemblée ont rédigé ensemble le long communiqué qui a été publié par l'agence Chine Nouvelle...

Ce communiqué tient à rappeler le rôle de Mao dans la révolution chinoise, dans la lutte pour la libération des peuples et dans celle qu'il a mené contre "le révisionnisme animé par la clique renégate soviétique".

Les drapeaux ont été mis en berne dans tout le pays et d'innombrables haut-parleurs diffusent en continu, dans toutes les rues de Pékin, une alternance du chant l'Internationale avec des marches funèbres. 

La population est invitée à rendre massivement hommage à Mao Tse-Toung à partir du 11 septembre. Une cérémonie d'hommages officiels a également été programmée pour le 18.

Jusqu'à cette dernière date, toutes les distractions sont suspendues.

Strictement aucune délégation étrangère ne sera invitée aux commémorations. Par ailleurs, aucun successeur à Mao Tse-Toung n'a, pour le moment, été officiellement désigné...