Le 26 novembre 1989, l'écrivain Christa Wolf lance une pétition pour la création d'une RDA indépendante et socialiste plutôt que rattachée à l'Allemagne de l'ouest : son appel recueille 1,2 millions de signatures.


Puis, le 17 décembre, un sondage du journal ouest-allemand Der Spiegel révèle que 71% des Allemands de l'est préfèreraient voir naître un régime démocratique dans une Allemagne de l'est indépendante...Bundesarchiv_Bild_183-1987-0907-017,_Bonn,_Besuch_Erich_Honecker,_mit_Helmut_Kohl


Des groupes, opposés au régime communiste, commencent à rédiger une Constitution démocratique, socialiste et écologiste.

Mais, le 6 février 1990, le chancelier conservateur Helmut Kohl (de la CDU) propose que le deutsche mark de l'ouest devienne la monnaie commune à toute l'Allemagne...

Pendant ce temps, les dirigeants de la CDU d'Allemagne de l'ouest commencent à s'immiscer dans les élections législatives de la RDA.

Bien que récemment créé en RDA, le Parti Social Démocrate (SPD) est donné vainqueur par les sondages...

Mais les électeurs de l'est, séduit par le fait que le mark de l'ouest, avec la réunification, multiplierait leurs avoirs par 4,4, apportent 48% de leurs voix à l'Union Chrétienne Démocrate (CDU) contre 21% au SPD et 16% au Parti du Socialisme Démocratique (PDS) qui est le nouveau nom du parti communiste.

Le 31 août, un traité d'unification est signé et 5 Länder sont créés à l'est. Ils sont incorporés le 3 octobre dans la République Fédérale d'Allemagne (RFA) et, désormais, la RDA n'existe plus.

La nouvelle économie qui est mise en place dans ces Länder est basée sur la propriété privée, la libre circulation des capitaux, la liberté des prix et des salaires : l'ancienne RDA passe ainsi brutalement du communisme au libéralisme...