En 1936, à Munich, Theodor Temmler est convaincu que sa société pharmaceutique peut créer un produit qui possède des propriétés toniques beaucoup plus puissantes que celles des amphétamines. Ses chercheurs travaillent alors d'arrache-pied sur des cristaux de méthamphétamine et, en 1938, Temmler commercialise sa drogue de synthèse sous la marque Pervitin. Ses pillules connaissent alors un succès foudroyant...

MéthamphétamineLes nazis considérent la performance comme une qualité aryenne et la Pervitin se répand donc trés facilement dans toute l'Allemagne.

Adolf Hitler s'intéresse personnellement aux qualités de cette drogue, qui permet notamment à son utilisateur de se contenter de quelques heures de sommeil par jour.

En septembre 1939, il fait administrer à ses soldats ces "pillules du courage" avant de les envoyer envahir la Pologne en une attaque fulgurante.

En mai 1940, les soldats des divisions blindées allemandes foncent sur la France à une vitesse impressionnante : ils ont été drogués à la Pervitin, ce qui leur permet ainsi de ne jamais s'arrêter pour dormir.


Par la suite, pour faciliter son plan de conquête de toute l'Europe, Hitler ordonne à son état-major d'acheter préventivement 35 millions de pillules de Pervitin, qui transformeront en surhommes ses soldats et ses officiers.


Ayant découvert l'arme secrète des nazis, les alliés décident d'utiliser leur propre drogue : leurs soldats ont alors droit à des doses de Benzédrine, un produit tonique tout aussi puissant que la Pervitin. L'armée américaine en achète alors 500.000 pillules par mois. Le 6 juin 1944, aux pieds des plages de Normandie, cette drogue aide les alliés à affronter les canons allemands... La Pervitin et la Benzédrine deviendront illégales en 1970.