Pendant la guerre que les nationalistes turcs mènent à l'intérieur de l'empire Ottoman pour obtenir leur indépendance, ils promettent aux Kurdes qu'ils auront leur propre état autonome au sein de la future fédération turque s'ils les aident. Et donc, avec le concours des combattants Kurdes, la Turquie devient indépendante. Mais son gouvernement décide qu'à partir du 3 mars 1924, toute manifestation identitaire kurde sera interdite...

Kurdish area-by CIA-1992Il est désormais interdit de parler le kurde et les écoles kurdes sont fermées.

A la suite des élections législatives, la 1ère Assemblée nationale turque comprend toutefois 75 députés kurdes, élus au Kurdistan...

Les autorités turques décident alors de dissoudre cette Assemblée qui ne lui convient pas.

Les révoltes Kurdes qui éclatent par la suite sont réprimées avec l'aide "technique" de la France, de l'Angleterre et de l'URSS.

En 1932, l'Irak se libère de la sévère tutelle des britanniques et accède à son tour à l'indépendance. Mais, lorsque les Kurdes d'Irak demandent leur autonomie, le gouvernement irakien appelle sans hésiter l'aviation anglaise à son secours pour les réprimer. En janvier 1946, les Kurdes d'Iran créent une République du Kurdistan à Mahabad. L'armée iranienne, avec l'appui des anglais, écrase alors cette république et en décrète la fin en décembre 1946...