En 8ème et en quart de finale du Championnat du monde de tennis de table de 1959, le joueur américain Richard Miles élimine coup sur coup 2 joueurs chinois et se retrouve ainsi en demi-finale. Il rencontre alors Rong Guotuan, un autre Chinois, qui le bat et remporte ensuite la finale face au Hongrois Ferenc Sido. Puis, en 1961, la Chinoise Qiu Zhonghui devient elle aussi championne du monde de tennis de table.2000-JO de Sydney-tennis de table Mais, en 1967, les Japonais et les Occidentaux reprennent (provisoirement) le dessus dans cette discipline sportive.

En 1971, Richard Nixon, président des USA, annonce qu'il va se rendre à Pékin. Pour la République Populaire de Chine (RPC), c'est un début de reconnaissance par les Etats-Unis...

Symboliquement, Mao Zedong décide alors d'inviter... l'équipe américaine de tennis de table (histoire de montrer aux USA que son pays a la volonté de s'ouvrir au monde).

Pendant que les joueurs de tennis de table américains et chinois enchaînent les matchs amicaux, le secrétaire d'état américain Henry Kissinger négocie en secret avec son homologue chinois pour parvenir à un accord entre leurs 2 pays.

Côté Jeux Olympiques, la RPC refuse d'y participer tant que Taïwan siègera dans le Comité International Olympique (CIO), c'est à dire jusqu'en 1979.

En 1980, après l'invasion de l'Afghanistan par l'URSS, les USA et la Chine boycottent les Jeux de Moscou. Puis, en 1984, c'est l'URSS qui refuse de participer à ceux de Los Angeles. Pour sa part, la RPC est présente en Californie et elle y rafle 32 médailles (dont 15 en or).


Aux Jeux Olympiques de Sydney, en 2000, la Chine obtient la 3ème place (avec 59 médailles) derrière l'URSS (88 médailles) et les USA (93 médailles)...