Faisant face à l'armée allemande que commande le général Maximilian von Prittwitz, les troupes russes du général Paul von Rennenkampf parviennent à pénétrer à la mi-août en Prusse orientale, à les défaire et à les obliger à se replier au delà de Gumbinnen. Les Allemands entament alors une étonnante retraite vers Berlin, se frayant un passage au milieu des charrettes des paysans allemands qui fuient à l'approche des Russes...

1914-Paul von RennenkampfDevant l'inquiétude de l'empereur, le comte Helmut von Moltke, chef de l'état-major allemand, limoge von Prittwitz et le remplace par le général Paul von Hindenburg.

Ce dernier retire alors 2 corps d'armée du front de la Meuse et les fait venir en train jusqu'à la Vistule. L'armée allemande reprend le dessus et inflige une défaite aux Russes encerclés à Allenstein.

Rennenkampf ordonne alors à ses troupes de se replier jusqu'en Russie.

En Volhynie, les troupes russes ont quant à elles défait les forces autrichiennes et les ont repoussées hors de Pologne.

Le 2 septembre, l'armée impériale d'Autriche évacue Lemberg et les Russes les font alors reculer jusqu'à la forteresse de Varoslaw.

Les armées russes enfoncent ensuite la ligne de front autrichienne et atteignent la frontière hongroise : les autrichiens ont perdu plus du tiers de leurs 900.000 soldats dans cette bataille !

L'Allemagne amène au plus vite 12 corps d'armée à Cracovie où commence une nouvelle bataille contre les Russes. En Lithuanie, toutes les troupes allemandes qui sont entrées en Russie ont été repoussées par la cavalerie du général Rennenkampf jusqu'à la région où l'empereur d'Allemagne se faisait construire un château. Le 3 novembre, le général Erich von Falkenhayn remplace le comte Helmut von Moltke à la tête de l'état-major...