Le 6 août, plus d'un million de soldats allemands entrent en Belgique. L'armée belge tente de résister mais Bruxelles est prise le 23. La puissante armée allemande poursuit son offensive vers le sud et, le 1er septembre, elle affronte celles de l'Angleterre et de la France à Mons et à Charleroi. Les Anglais doivent alors abandonner Cambrai à l'ennemi et les Français en déroute reculent le long de la Meuse...

Le 2 septembre, une grande partie des forces allemandes a atteint Compiègne et peut désormais espérer atteindre Paris ! Le général Joseph Galliéni fait rapidement réquisitionner les centaines de taxis parisiens qui, le 6 au soir, amènent à Meaux un renfort de plus de 4.000 hommes. A Provins, l'armée du général Alexander von Kluck est malmenée et recule de 70 km en 4 jours. De violents combats ont ensuite lieu à Esternay...

1914-BATAILLE DE CHATILLON SUR MORIN


Destinée à sauver Paris, la contre-attaque décisive part du village de Châtillon-sur-Morin : là, l'armée allemande du général Karl von Bülow est bousculée et elle commence à battre en retraite, cédant ensuite Sézanne et Vitry-le-François.


Les troupes du prince de Würtemberg tentent de retourner la situation en perçant le front franco-britannique mais elles doivent à leur tour se résigner et elles se replient. Puis, le 13 septembre, le sort de la guerre semble définitivement scellé...

En effet, à Londres, la Chambre des communes a voté l'envoi de 500.000 hommes en renfort aux 400.000 soldats britanniques déja présents sur le sol français. Le 21 septembre, les combats reprennent et les forces françaises et anglaises harcèlent sans répit l'armée allemande, désormais repliée au delà de Reims. Aprés quelques 40 jours de combats, cette guerre semble devoir se terminer sous peu par la défaite de l'Allemagne...