Dans les années 1980, l'extraction des "terres rares" (contenant jusqu'à 17 minéraux indispensables aux industries de haute-technologie, aux industries des énergies vertes, à l'électronique et à l'armement) est quasiment le monopole des USA. Ils doivent cette belle situation à la gigantesque mine de Mountain Pass, en Californie, et à l'entreprise Magnequench, dans l'Indiana, qui extrait les minéraux contenus en infimes quantités dans ces terres...

RareearthoxidesA la fin de la décennie, Deng Xiaoping et le Parti Communiste Chinois, dont le pays détient un bon tiers des réserves mondiales de terres rares, décident d'en développer l'industrialisation. En 1995, l'entreprise chinoise Zhong Ke San Huan rachète l'entreprise américaine Magnequench. Quelques années plus tard, son usine de transformation de terres rares est déménagée de l'Indiana pour être réinstallée en Chine, non loin de Pékin.

La Chine favorise alors l'essor de cette industrie en subventionnant l'ouvertures des mines, en réservant aux seules entreprises chinoises l'accès aux terrains qui regorgent de terres rares et en leur fournissant de l'énergie à bon marché. Aux USA, la mine californienne de Mountain Pass, submergée par les scandales, voit sa production s'effondrer dramatiquement, quand celle des mines chinoises bat record sur record...

A la fin des années 1990, la Chine devient le 1er producteur mondial de terres rares et assure désormais à elle seule 90% de son extraction. La production chinoise passe à 60.000 tonnes en 1998 et, au début du 21ème siècle, elle atteint 100.000 tonnes (chiffres auxquels il faut ajouter ceux des exploitants clandestins, lesquels extraient environ 30.000 tonnes). En 2003, les USA s'avouent vaincus et ferment la mine de Mountain Pass...