Les communistes russes ayant éliminé les "bourgeois" et remporté la guerre civile en 1928, le nouveau régime peut alors mettre en place la planification de l'économie. Craignant d'être attaqués par les puissances capitalistes occidentales, les dirigeants de l'URSS décident d'industrialiser au plus vite le pays. Mais, comme 75% de la population est rurale, ils conviennent d'inciter les familles de paysans à venir s'installer en ville... 

1933- Staline terrorise les sovietiquesL'objectif est de fournir un fort gisement de main-d'oeuvre à la future industrie soviétique. Mais seul un petit nombre de paysans acceptent de quitter ses terres.

Les autorités décident alors de supprimer les petites propriétés privées pour les rassembler sous la forme de grandes exploitations agricoles... collectives.

Mais, en 1929, petits et grands propriétaires terriens se révoltent, diminuent brutalement les surfaces cultivées et tuent leur bétail : la famine commence alors à s'étendre dans le pays.

Vers 1933 (soit 4 ans plus tard), Staline ordonne la réquisition de la nourriture et la déportation systématique de tous les paysans rebelles dans des camps .

Par la terreur, il obtient à la fois le doublement de la production agricole et le départ de 25 millions de paysans vers les villes. Ces migrants, sans qu'ils en soient conscients, vont ainsi fortement favoriser la naissance de l'industrie soviétique...

En effet, dans la décennie qui suit, la production industrielle de l'URSS augmente de 50% (quand celle de l'Europe de l'Ouest progresse de 10%). L'industrie soviétique est désormais relativement importante. Si bien que, lorsque l'Allemagne nazie l'attaque, en 1941, elle est capable de doter l'Armée Rouge d'assez d'armes, de blindés et d'avions pour lui permettre de réaliser la contre-attaque qui va repousser les troupes d'Hitler jusqu'à Berlin...