Jean Daninos travaille pour Citroën comme ingénieur stagiaire en 1928. Il y apprend à créer des carrosseries embouties et soudées et participe à la naissance de la légendaire Traction avant Citroën. En 1935, il rejoint la firme aéronautique Morane-Saulnier, se spécialise dans les alliages légers et crée un bureau d'études. Puis Daninos participe, en 1939, à la fondation de la société Facel, laquelle fabrique des pièces d'avions...

En 1941, Facel s'installe à Lyon et fabrique alors des gazogènes à bois pour les voitures. Puis, en 1945, la firme reprend ses activités aéronautiques mais ne délaisse pas le secteur automobile : pour Facel, Daninos crée la carrosserie en aluminium de la Panhard Dyna (en 1946), des carrosseries de Simca (en 1948), celle de la Comète de Ford France, plusieurs cabines de camions Delahaye, ainsi que la silhouette de la Vespa de Piaggio.

Daninos dessine également la carrosserie de la luxueuse Bentley Cresta. Sa firme étant en excellente santé, Jean Daninos décide alors de faire de Facel un constructeur d'automobiles. Il achète donc des moteurs V8 à Chrysler et, en 1951, dessine un 1er modèle. En 1952, un prototype fait sans encombre un essai de 130.000 km. et, en 1954, la presse découvre que le modèle de la nouvelle marque Facel Vega peut atteindre 194 km/h...

1963-Facel IIICe modèle se vendant surtout à l'étranger, Daninos dessine la Facellia, plus petite, pour le marché français. En 1959, cette dernière est trop hativement commercialisée (avec un moteur qui casse) et le service après-vente de la Facellia met Facel Vega en difficulté de trésorerie. En 1962, elle reçoit un robuste moteur Volvo mais... c'est trop tard : fin 1964, étranglée financièrement, la petite société Facel Vega cesse toute activité.