Bill Shankly, dirigeant du Liverpool Football Club (LFC), explique à ses joueurs que le football et le socialisme, c'est pareil : on se bat et on gagne ensemble ! Touchée par la crise en 1970, Liverpool doit alors se battre trés durement. En 1981, Margaret Thatcher, chef du gouvernement britannique, dévoile son objectif dans un rapport gouvernemental : profiter de cette crise pour étrangler économiquement Liverpool la rouge !

1959-Bill-Shankly-entraineur du LFCLe chômage et la pauvreté augmente fortement à Liverpool mais les habitants oublient leurs soucis en se réfugiant dans leur passion pour le football.

Ils adorent leur club, le LFC, lequel est 11 fois champion de la Coupe d'Angleterre et 4 fois vainqueur de la Coupe d'Europe.

Le 15 avril 1989, la 1/2 finale de la Coupe d'Angleterre oppose Liverpool à Notthingham Forest : des milliers de supporters de Liverpool arrivent en retard à l'entrée du stade et s'y engouffrent en courant. Mais, suite à un mouvement de panique, 96 d'entre eux meurent piétinés par la foule.

Le journal The Sun accuse les supporters de Liverpool d'avoir empêché les secouristes de s'approcher des blessés, d'avoir uriné sur les policiers, d'avoir dépouillé les cadavres et d'être responsables de ce drame. En 1995, imperturbable, Margaret Thatcher poursuit son objectif et fait licencier tous les dockers grévistes de Liverpool...

Concernant le drame de 1989, ce ne sera qu'au début du 21ème siècle qu'une enquête indépendante retirera toute responsabilité aux supporters du Liverpool Football Club. En effet, elle prouvera que la police avait fermé les grilles d'accés contre lesquelles la foule s'était retrouvée coincée. Cette enquête démontrera aussi que toutes les assertions du Sun (partagées par les dirigeants britanniques) n'étaient que des inventions.

(source : journal Le Monde Diplomatique)