Le 5 février 1937, Juan Negrin, président du Conseil de la République espagnol, signe à Moscou le protocole secret de remise de l'or de la Banque d'Espagne à l'URSS. En avril 1938, Joseph Staline est convainçu que les républicains vont perdre la guerre. Il ordonne aux ministres communistes espagnols de quitter le gouvernement. Les agents soviétiques du NKVD attendent fébrilement qu'il leur donne l'ordre d'évacuer l'Espagne...

1938-Alexander OrlovY ayant établi la terreur, les bourreaux de Staline sont pressés d'échapper à la haine des Espagnols !

Ils sont commandés par le colonel Lev Lazarevitch (alias Alexander Orlov) qui sait tout de la politique de Staline envers la République espagnole.

Or "Orlov" vient de recevoir l'ordre de monter à bord d'un navire soviétique mouillé à Anvers, en Belgique : il sait que Staline veut le faire assassiner mais il répond qu'il sera présent le 14 juillet...

Puis il part pour la France où il récupère son épouse et sa fille et, le 14 juillet, ils sont à Paris. L'ambassade des Etats-Unis étant fermée, ils se réfugient dans celle du Canada, qui leur accorde un visa.

Les Lazarevitch embarque ensuite à bord du SS Mountclair à destination du Canada...


Là, Lev Lazarevitch écrit à Staline et lui dit que, si lui ou un membre de sa famille est assassiné, 37 pages de noms d'agents du NKVD seront publiées par son avocat...


Le 13 août, Lev Lazarevitch devient Igor Berg et il entre aux USA avec sa famille. Staline s'empresse d'ordonner au NKVD de le laisser en vie. Lev Lazarevitch se rend ensuite auprès de l'attorney général Francis Biddle, lui dit qu'il est un officier supérieur du NKVD et demande l'asile politique. Elle lui est aussitôt accordée et "Igor Berg", criminel de guerre et agent des services secrets soviétiques, va vivre aux USA jusqu'à sa mort, en 1973...