Le 13 octobre 1946, les Français approuve par référendum la Constitution de la 4ème République. Au gré des alliances, les partis gouvernent tour à tour la France. Mais, lorsque des émeutes éclatent dans l'Algérie française, ces coalitions de partis s'avèrent toutes incapables de régler le conflit naissant. Le 13 mai 1958, la population de la ville d'Alger se soulève en masse : l'armée française décide alors de rester dans ses casernes...

1947-Affiche electorale du RPFA Paris, le gouvernement et les élus sont tellement sidérés que, le 1er juin, une majorité de 329 des 553 députés de l'Assemblée nationale votent les pleins pouvoirs au général Charles de Gaulle.

Ce dernier organise aussitôt un référendum pour faire approuver aux Français un changement de Constitution...


Le 28 septembre, 79,2% des votants répondent "oui" à la création de cette nouvelle Constitution, laquelle est promulguée le 4 octobre.


A partir de cette date, les députés vont être élus au suffrage universel direct et les sénateurs au suffrage indirect (par de grands électeurs). L'ensemble, députés et sénateurs, représentera le pouvoir exécutif.

Le 28 octobre 1962, un nouveau référendum permet de modifier cette Constitution car  62,2% des Français ont dit "oui" (mais 23% se sont abstenus) : désormais, le président de la République sera lui aussi élu au suffrage universel !

Son mandat sera de 7 ans, renouvelable 1 seule fois. La France s'installe ainsi dans cette 5ème République voulue par le général Charles de Gaulle, lequel va présider le pays jusqu'en 1969. Bien installée dans l'Union Européenne, la France passe le cap du 21ème siècle en ayant raccourci à 5 ans le mandat du président. En 2000, la 5ème République fête ses 42 ans d'existence, après avoir ainsi bien prouvé sa résistance à l'épreuve du temps...