Après avoir été vaincue par le Royaume d'Italie, la Turquie signe, le 18 octobre 1912, le traité de paix d'Ouchy et lui cède la Libye. Mohammad Idris al-Mahdi, qui a combattu les Turcs avec les Italiens, devient chef des Samoussi en 1916. Mais, en 1923, il est contraint à l'exil en Egypte. En 1940, Idris combat au côté des britanniques en Egypte et, avec eux, affronte donc les forces de l'axe, à savoir l'Allemagne et... l'Italie.

1951- Mohammad Idris al-MahdiJusqu'à la fin de la seconde guerre mondiale, la Libye est occupée par les forces alliées. En 1947, Mohammad Idris al-Mahdi crée l'ordre d'Idris 1er et, en 1949, il devient émir...


Il s'oppose alors à l'Angleterre, à la France et à l'Italie, qui veulent se partager la Libye, et obtient malgré celà l'indépendance de son pays en 1951.


La même année, il en devient également le roi mais ne va régner que jusqu'à l'arrivée d'un certain capitaine Muammar al-Kadhafi...

En effet, ce dernier, qui a organisé un coup d'état en 1969, force le roi Idris 1er à abdiquer, abolit la monarchie et fonde la République de Libye. Cette dernière va alors connaître une période trouble : la suspectant d'être impliquée dans de multiples et sanglants attentats terroristes, la communauté internationale isole la Libye. L'ex roi Idris 1er, réfugié en Egypte, est condamné à mort par contumace par le président Kadhafi.

Cependant, en juillet 1998, la République d'Italie annonce qu'elle va rompre l'isolement dans lequel a été plongée son ancienne colonie. Elle décide de faire un premier pas en signant un accord avec la Libye : cette signature permet de nouveau aux Italiens qui le souhaitent de se rendre dans ce pays arabe pour y passer des vacances, y travailler ou y résider. En 2000, Kadhafi entame alors sa 31ème année à la tête de la Libye...