Le soir du 4 juin 1944, le sergent Theodore Liska (de la 4ème division d'infanterie américaine) embarque avec ses hommes à bord d'une péniche de débarquement. L'embarcation tourne en rond dans l'eau pendant la nuit et toute la journée du 5 car le temps est trop mauvais pour s'écarter des côtes anglaises. Les soldats ont le mal de mer et vomissent par dessus bord. Puis, à l'aube du 6, leur barge débarque à Utah Beach, en France...

1944-Utah BeachLe courant les a déporté à 800 mètres de l'endroit où ils devaient poser le pied et ils ne se trouvent donc pas juste en face des puissants blockhaus de l'ennemi. Les hommes du sergent Liska restent derrière lui, en file indienne, car ils sont désormais convaincus qu'il porte chance. Ils parviennent sans encombre à traverser les 100 mètres de plage et se retrouvent ensuite face à une étendue de terre que les Allemands ont inondée. 

Ils avancent avec de l'eau jusqu'à la taille pendant environ 5 km. Les cadavres de leurs compatriotes parachutistes, abattus par des ennemis, gisent tout autour. Certains ont la gorge tranchée. Par la suite, les hommes de Liska font quelques prisonniers. La consigne est de les emmener à 1 km à l'arrière des lignes alliées mais, bien souvent, le soldat qui part avec les prisonniers allemands revient au bout d'une trés courte minute...

Aucun de ses compagnons de guerre ne lui demande où sont les prisonniers : ce qui leur importe, c'est qu'il soit déjà de retour pour reprendre avec eux le combat ! Leur obsession à tous est de finir au plus vite le boulot pour pouvoir rentrer à la maison. Néanmoins, les jours suivants, l'unité du sergent Theodore Liska va perdre 4 de ses hommes. Pour les soldats alliés débarqués en Normandie, la guerre ne fait que commencer...