Le 2 août 1914, un inconnu, qui vient tout juste d'être nommé lieutenant, intègre l'armée française du Nord-Est. Deux semaines plus tard, ce jeune officier de carrière nommé Charles de Gaulle se trouve au pont d'Ansereme, à 4 km au sud de Dinant. Il y livre son 1er combat et y est blessé. Le bourgmestre de Dinant lui sauve alors la vie en l'emmenant au plus vite à l'infirmerie où est stoppée l'hémoragie fémorale qui le vidait de son sang...

Charles de Gaulle a Saint-CyrDés qu'il est guéri, il remonte au front mais, en 1915, il est blessé une seconde fois. Charles de Gaulle retourne au combat avec le grade de capitaine...

Il est blessé une 3ème fois et est également fait prisonnier. Il tente alors de s'évader mais il est repris.

S'ensuivent 4 autres tentatives d'évasion qui se soldent toutes par le même échec.

Ses 3 blessures, suivies par la captivité, peuvent alors faire penser à de la malchance...

En réalité, cette situation calamiteuse va permettre au capitaine Charles de Gaulle de revenir vivant de 4 ans de guerre...

Quatre années durant lesquelles des millions d'autres soldats vont être décimés !

Le fait que le jeune capitaine ait alors échappé à ce massacre va, entre 1939 et 1944,  permettre au général Charles de Gaulle de jouer un rôle historique dans la libération de la France.

Mais le destin de Charles de Gaulle ne s'arrête pas là puisqu'il va par la suite être un grand personnage politique et, ainsi, en 1958, devenir le fondateur de la 5ème République française, dont il sera également le 1er président... Donc, si les blessures et la captivité qu'il a enduré au cours de la 1ère guerre mondiale ont pu, sur le moment, lui faire croire à un manque de chance, il est fort possible que la suite l'ait convaincu du contraire...