Vers 1960, un guitariste mexicain nommé Carlos Santana fonde le groupe The Strangers à Tijuana, non loin de la frontière américaine. The Strangers décrochent en 1963 un contrat qui leur permet de donner plusieurs concerts au El Convoy, dans la baie de San Francisco. Le jeune Santana y fréquente des lycéens du quartier d'Haight-Ashbury, là où grandit le mouvement hippie et où des groupes rock et pop abondent...

Devenu Santana Blues Band, le groupe peut y faire découvrir sa musique de style latino. En 1967, après avoir guéri d'une tuberculose, Carlos Santana change le style du groupe et l'enrichit de sons rocks et afros. Le bassiste David Brown et l'organiste Gregg Rolie viennent grossir les effectifs alors que le joueur de congas Marcus Malone doit le quitter après avoir été condamné pour le meurtre du mari de l'une de ses maitresses.

En juillet 1968, les membres du groupe donnent un concert au Fillmore West mais n'ont toujours pas enregistré de disque. Puis, ils partent en tournée avec Crosby, Still and Nash avant de se consacrer enfin à leur premier album. Après qu'ils aient joué le long morceau Soul Sacrifice au festival de Woodstock, et en grande partie grâce au remarquable talent de guitariste de Carlos Santana, le groupe accède au Top 10.

1971-SantanaMais l'usage intensif de drogues fait glisser une grande partie du groupe dans la petite délinquance et dans une violence récurrente, tant et si bien que Carlos Santana préfère le quitter en 1971 pour rassembler ses musiciens dans une nouvelle formation. En 1972, le guitariste Neal Schon et 7 autres artistes composent la base du groupe Santana recomposé, qui se fait connaître avec le splendide 33 tours Caravanserail...