En 1897, les montagnes du Caucase font partie de la Russie impériale et 3 groupes de populations y cohabitent : les Arméniens, les Georgiens et les Azerbaïdjanais (qui sont musulmans turcophones). La Révolution russe de 1905 accentue les divergences politiques et religieuses entre Arméniens et Azerbaïdjanais et des émeutes éclatent entre ces 2 communautés dans les villes et de sanglants pogroms ont lieu dans les campagnes...

carte de l'empire de TurquieL'Empire Ottoman massacre des Arméniens et les rescapés se réfugient en Russie. En 1915, l'administration russe décide d'accorder son autonomie provinciale aux territoires du Caucase mais, en 1917, l'Empire russe est renversé. En 1918, la Géorgie, l'Arménie et l'Azerbaïdjan réclament chacun de leur côté leur indépendance. Les Azéris désignent Khosrovbek Soultanov, gros propriétaire terrien, comme gouverneur de l'Azerbaïdjan...

Mais les Arméniens du Karabakh refusent cette nomination et des affrontements opposent trés vite les Azéris aux Arméniens. En 1920, chacune des 3 nouvelles républiques interprète le découpage effectué en 1915 par l'Empire russe pour tenter d'obtenir des frontières à son avantage. Face à cette impasse, les forces alliées franco-britanniques sont désignées comme arbitres. Mais, au printemps 1920, l'Azerbaïdjan est "soviétisé"...

Alors qu'il est Commissaire aux nationalités de la Russie soviétique, le Géorgien Joseph Staline serait discrètement intervenu lors de la création de la région autonome du Karabakh afin qu'elle soit incluse dans la République soviétique d'Azerbaïdjan. En décembre, l'Arménie est également "soviétisée" et, par la suite, les dirigeants communistes d'Azerbaïdjan et d'Arménie commencent à s'opposer pour obtenir le contrôle du Karabakh...