Pendant les 1ères années de sa vie, Albert Einstein refuse obstinément de parler. Puis, plus tard, au lycée d'Ulm, il se passionne pour la géométrie et les mathématiques. En 1892, il est séduit par la Suisse, par son foisonnement artistique et par le Polytechnicum de Zurich. En 1895, il se décide à demander la nationalité helvétique et l'obtient en 1901. Quand, en 1920, la République est proclamée en Allemagne, Einstein change d'avis...

Albert_Einstein_-_Passport_issued_by_the_Swiss_Embassy_in_Germany,_1913Il garde la nationalité suisse mais revient vivre dans son Allemagne natale où, en 1921, il reçoit le prix Nobel de physique.

En 1932, avant qu'Adolf Hitler ne devienne chancelier, le juif Albert Einstein choisit de s'exiler définitivement aux Etats-Unis, lesquels lui accordent la citoyenneté américaine en 1939.

Le 2 août, les physiciens Enrico Fermi et Leo Szilard font signer aux scientifiques américains une pétition alertant sur les dangers de la bombe atomique...

Einstein refuse de la signer et explique aux 2 physiciens qu'il craint surtout que les savants nazis Otto Hahn et Lise Meitner ne découvrent le secret de la fission de l'uranium et fabrique cette bombe avant eux.

Dans la foulée, il écrit à Franklin Roosevelt, le président des USA, pour l'inciter à accélèrer les recherches américaines dans le domaine nucléaire.

Après la guerre, Albert Einstein adhère aux idées de Théodore Herzl qui considère que le sionisme est un idéal "social et civilisateur". Considérant les arabes comme un peuple frère du peuple juif, Einstein s'oppose à la politique moyen-orientale des Anglais qui, à son avis, cherchent à dresser les uns contre les autres.


Albert Einstein, qui a dénoncé trés tôt le régime des nazis, préconise désormais la suppression des frontières et l'instauration d'une citoyenneté mondiale : selon lui, c'est le meilleur moyen d'éradiquer définitivement le nationalisme et les crimes qu'il génère...