A Toulouse, en 1929, Mr Nougaro (chanteur d'opéra) et son épouse (professeure de piano) donne naissance à Claude. Ce dernier a 10 ans quand il découvre, grâce à la radio familiale, Edith Piaf, Charles Trénet et également Louis Armstrong. Au lycée, il se passionne pour les romans de Victor Hugo, de Charles Baudelaire et de Jean Cocteau. Claude Nougaro devient par la suite journaliste à Vichy pour Le Journal des Curistes...

Il intègre ensuite L'Echo d'Alger et, en 1949, fait son service militaire comme légionnaire au Maroc. Claude Nougaro rejoint ensuite son père à Paris et y devient le parolier de Marcel Amont. En 1954, il se lance et interprète lui-même ses textes sur la scène du cabaret Le Lapin Agile. Avec l'aide d'Henri Salvador, il signe en 1959 un 1er album, lequel passe totalement inaperçu. Il recommence en 1962 avec Michel Legrand qui écrit la musique...

P1240288Le Jazz et la java, Les Don Juan, Une petite fille et Le cinéma lui apportent alors un réel succès. Il écrit et interprète ensuite Cécile ma fille à la naissance de son enfant. Claude Nougaro enchaîne avec Je suis sous, Il y avait une ville, Bidonville, Armstrong et Toulouse. Fin 1968, il chante Paris-Mai, Quatre boules de cuir et La pluie fait des claquettes. Les années 1970 sont toutes aussi prolifiques et lui permettent de s'affirmer...

En 1980 et 1983, Claude Nougaro sort 2 albums et remplit le Palais des Sports à Paris. Malgré cela, les disques Barclay se séparent de lui en 1986 : il décide alors de quitter la France pour les USA où il écrit Nougayork et Pacifique. Puis il revient en France et, entre 1991 et 2000, il publie 4 albums. Claude Nougaro prépare ensuite la tournée 2002 Fables de ma fontaine qui, 4 ans plus tard, le mènera... là où "Le mur du son est haut" !