Robert_McNamara_(1964)_cropped


Robert Mac Namara, secrétaire à la Défense, adresse un rapport au président des Etats-Unis qui l'informe que le gouvernement sud-vietnamien ne va pas résister aux assauts conjugués des communistes du Vietcong et du Vietminh...


Le 31 janvier 1964, le général Nguyen Khamh, qui a été formé aux USA et est membre de l'état-major vietnamo-américain, reçoit alors l'aide de la CIA et renverse Duong Van Minh, le chef du gouvernement sud-vietnamien...

Officiellement, le Sud-Vietnam est désormais dirigé par Nguyen Ton Hoan, un civil qui est le chef du parti nationaliste Daï Viet.

Mais Nguyen Khamh et Nguyen Ton Hoan se montrent incapables de maitriser la situation, si bien qu'en août, à la demande des conseillers américains, les 57 officiers supérieurs du Conseil Militaire Révolutionnaire prennent le pouvoir, instaure une dictature militaire absolue et nomment Nguyen Van Thieu chef de l'Etat.

Nguyen Van Thieu, qui est un officier de l'armée vietnamo-française à la retraite et qui a, par la suite, été formé aux Etats-Unis par le général Maxwell Taylor, est épaulé (de près) par les 10 généraux du Comité directeur de l'Etat et par Nguyen Cao Ky, qui est 1er ministre et, par ailleurs, grand admirateur de feu Adolf Hitler. Le nouveau duo Van Thieu et Cao Ky demande aux américains d'augmenter leurs bombardements sur le Nord-Vietnam...

Ils obtiennent le soutien total du président américain Lyndon Johnson en février 1966, lequel, en mars 1967, les félicite de bien vouloir organiser des élections législatives (sévèrement encadrées par la police). Le gouvernement américain envisage alors l'élection d'un président de la République mais la CIA découvre que Cao Ky prépare en secret un coup d'état. Prévenu par les américains, Van Thieu fait alors éliminer Cao Ky et ses partisans...