Le 18 octobre 1907, la convention de La Haye donne un cadre juridique aux pays qui revendiquent le droit d'être neutre et de ne pas entrer en conflit armé avec un autre Etat. En contrepartie, cet autre Etat doit respecter l'intégrité terriroriale desdit pays. En 1992, la région russophone de Transnitrie  revendique soudain son indépendance et, avec le soutien militaire de la Russie, elle entre en guerre contre la Moldavie (dont elle fait pourtant partie)...

Le 5 mai, les Tatars de Crimée se déclarent eux aussi indépendants, mais l'Ukraine négocie un compromis institutionnel et évite ainsi la guerre civile. A la mi-mai, la Russie, l'Ouzbekistan, le Kazakstan, le Tadjikistan, le Kirghistan et l'Arménie signent un traité de sécurité collective que, de son côté l'Ukraine refuse de parapher. La guerre entre la Transnitrie et la Moldavie s'achève mais, échaudée, cette dernière décide de modifier sa constitution...

Elle y inscrit, en juillet 1994, sa neutralité permanente et protège ainsi juridiquement son intégrité territoriale. Le 5 décembre, la Bielorussie, le Kazakstan et l'Ukraine acceptent d'adhèrer au traité de non prolifération des armes nucléaires et ils remettent celles qu'ils possèdent à la Russie...

RSD-10_2009_G1


En échange, l'Angleterre, les USA et la Russie s'engagent à respecter l'indépendance, l'intégrité territoriale et la souveraineté de l'Ukraine.


Par ailleurs, la Georgie, l'Ukraine, l'Azerbaïdjan et la Moldavie créent ensemble, en 1997, l'Organisation pour la Démocratie et le Développement dans le but avoué de préparer une éventuelle entrée de leur 4 pays dans l'Union Européenne...