Après les accords de Munich, en 1938, la Tchécoslovaquie est amputée d'un tiers de son territoire au profit d'Adolf HitlerEdvard Benes, le président élu, doit prendre l'exil et le parti communiste est interdit. Les milices slovaques du nazi Hacha se livrent à des actes de violences, dont ils accusent les Tchèques.


Adolf Hitler accorde généreusement sa protection à la Slovaquie et, dans la foulée, l'ultra-nationaliste Josef Tiso prend le pouvoir...

Jozef_Tiso


Le 14 mars 1939, il proclame la naissance de l'Etat slovaque et, le lendemain, tandis que le nazi Hacha signe à Berlin le traité de Protectorat de la Bohème-Moravie, l'armée allemande entre en Tchéquie...

Les nazis en font une colonie allemande, décident de germaniser une partie de sa population et d'exterminer le reste (avec les juifs tchécoslovaques) dans des camps de concentration.

Les universités tchèques sont fermées et les communes que l'occupant Allemand jugent inutiles sont rasées. Beaucoup de Tchèques et de Slovaques entrent alors en résistance.

En août 1944, le Parti Communiste Tchécoslovaque clandestin déclenche une insurrection nationale. Des prisonniers s'évadent des camps de concentration et participent à ce mouvement...

Mais la violente contre-attaque des S.S. obligent les résistants à se replier dans les montagnes autour de Bystrica et de Banska.

Edvard Benes en Angleterre et Klement Gottwald en URSS préparent, chacun de leur côté, les futurs combats armés contre l'occupant allemand et contre les collaborateurs. Puis, l'Armée Rouge avançant rapidement, une partie de la Slovaquie est libérée et, le 4 avril 1945, un gouvernement provisoire tchécoslovaque est installé à Kosice. Il est co-dirigé par le social-démocrate Zdenek Fierlinger et par le communiste Klement Gottwald...