En avril 1969, le département américain de la défense fait parvenir la circulaire d'instruction TC 3-16 à son état-major en opérations au Vietnam et au Laos. Ce manuel de 85 pages explique comment utiliser les armes chimiques que les USA mettent à leur disposition, dont les grenades incendiaires à retardement, les gaz micropulvérulents (à répandre dans les souterrains où est l'ennemi) et les agents chimiques "Orange", "Bleu" ou "Blanc"... 

1969- circulaire TC 3-16L'agent Orange TM 3-215 est un défoliant huileux, insoluble dans l'eau mais miscible dans l'huile ou le gasoil. Pulvérisé d'un avion ou d'un hélicoptère, il pénètre les plantes et les tue en 1 ou 2 semaines, privant ainsi l'ennemi de la possibilité de se cacher. La circulaire TC 3-16 informe les militaires que l'agent Orange ronge le caoutchouc et la peinture des appareils. Il est donc conseillé de se doucher et de se changer au plus vite après l'épandage.

L'agent Bleu est une solution aqueuse qui contient du cacodylate de sodium. La quantité de "Bleu" pour détruire les récoltes est d'au moins 20 litres par hectare. Ainsi aspergées, les plantes meurent en moins de 4 jours. Les militaires qui manipulent ce produit doivent bien laver les parties de leur corps qui ont été en contact avec lui. Quant aux appareils revenant de mission de pulvérisation, ils devront impérativement être lavés à grande eau.

L'agent Blanc est un mélange de picloran et d'isopropylaminate à utiliser à hauteur de 55 litres par hectare sur une jungle dont il détruit les végétaux. Au contact des yeux ou de la peau, il provoque des brûlures. Les militaires américains disposent également de l'Hyvar-X et de l'Urox-22 : ces poudres, à épandre avec un masque de protection (à raison de 100 kilos/hectare), détruisent toute la végétation pendant une période qui peut durer 1 an...