Après la Révolution russe, l'Ukraine, province de la grande Russie, devient indépendante. Elle le reste jusqu'en 1920, année où elle est amputée de ses régions de l'ouest, lesquelles sont rattachées à la République socialiste de Pologne. Le reste, intégré dans l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques (URSS), devient la RSS d'Ukraine. En 1945, la partie "polonaise" de l'Ukraine redevient ukrainienne et, en 1954, l'Ukraine s'agrandit... 

Nikita_Khrushchev_in_WW2


Le dirigeant soviétique Nikita Krouchtchev a arbitrairement décidé que la Crimée ferait désormais partie de l'Ukraine.


Fin 1991, la Russie, la Biélorussie et l'Ukraine décident d'un commun accord de dissoudre l'URSS.

Le découpage en nouveaux Etats de cet ancien ensemble va alors laisser 25 millions de Russes en dehors de Russie.

Les années suivantes, un groupe de nouveaux riches s'empare du pouvoir en Russie et en Ukraine...

Les richesses de ces 2 pays sont pillées et leurs endettements nationaux atteignent des records.

La recomposition géopolitique de cette partie du monde se fait alors sans que ni la Russie ni l'Ukraine n'ait leur mot à dire.

Certains envisagent que l'Ukraine soit transformé en un pays neutre, de façon à constituer un début de glacis entre la Russie et l'Europe occidentale. D'autres sont d'un avis différent...

Tel le politicien américain Zbigniew Brzezinski, ancien conseiller à la sécurité nationale de son pays, qui préconise plutôt d'intégrer l'Ukraine au sein de l'OTAN pour l'arracher totalement à la sphère d'influence de la Russie et, du même coup, d'empêcher cette dernière de reconstituer une grande puissance en Eurasie. En 1999, l'arrivée de Vladimir Poutine acheve de le convaincre de l'extrême justesse de sa théorie...