En 1968, l'Arabie Saoudite, le Koweit et la Libye créent l'Organisation des Pays Arabes Exportateurs de Pétrole (OPAEP) pour tempérer le radicalisme anti-occidental qui grandit en Algérie, en Egypte, en Irak et en Syrie. Ces 4 Etats veulent qu'Israel évacue les territoires qu'il occupe depuis juin 1967. Mais l'OPAEP quitte sa position de modéré le 6 octobre 1973, 1er jour d'une guerre qui oppose Israel à une coalition de pays arabes...

Moyen_Orient_drapeauxEn effet, l'OPAEP et tous les pays moyen-orientaux exportateurs de pétrole ont décidé de soutenir la coalition des armées arabes en augmentant le prix du baril de 70% et en diminuant leurs livraisons de 5%.

De plus, un embargo total des livraisons de pétrole à destination des pays qui vendent des armes à Israel, à savoir les USA et la Hollande, vient complèter cet arsenal économique.

Les membres non arabes de l'OPEP sont totalement impuissants face à la colère de ceux de l'OPAEP.

Dans l'ensemble des pays occidentaux, les prix de l'essence à la pompe flambent et d'interminables files de voitures s'allongent devant les stations-service.


Dans les mois qui suivent, le prix du baril de brut passe de 2,5 $ à 18 $. Les Etats-Unis et l'Europe s'enfoncent irrémédiablement dans une crise économique sans  précédent : les prix à la consommation s'affolent, les ventes s'effondrent, les entreprises qui n'ont plus de commandes ferment leurs portes et le chômage augmente fortement...