Au sortir de la 2nde guerre mondiale, les USA sont non seulement la 1ère puissance militaire mais également la seule à posséder l'arme atomique. Puis, le 4 avril 1949, 12 pays (les USA, le Royaume-Uni, le Canada, l'Islande, la Norvège, le Danemark, les Pays-Bas, la Belgique, la France, l'Italie, le Luxembourg et le Portugal) co-signent le Traité de l'Atlantique Nord (OTAN) et s'engagent à se défendre mutuellement en cas d'attaque...

NATO_OTAN_landscape_logoQuatre mois plus tard, l'URSS se dote d'un armement atomique et devient ainsi la 2nde puissance nucléaire de la planète. Puis, en juin 1950, soutenue par la Chine et l'URSS, la Corée du Nord attaque la Corée du Sud : cette dernière ne peut guère résister à la puissance de feu de la Corée du Nord... Le 12 décembre, les 12 membres de l'OTAN annoncent alors la création d'une force militaire commune, laquelle voit le jour le 20 septembre 1951.

Cette naissance marque l'irréversible entrée de l'OTAN dans la guerre froide contre le bloc communiste. Le 14 mai 1955, l'URSS et ses 7 alliés communistes répliquent en signant le Traité du Pacte de Varsovie. De son côté, l'OTAN rejette la proposition du général De Gaulle qui souhaitait que les USA, l'Angleterre et la France dirige conjointement le Traité de l'Atlantique Nord. La France décide alors, en 1960, de devenir une puissance atomique...

Puis, en 1964, au nom du refus de la "politique des 2 blocs", le président Charles de Gaulle reconnait diplomatiquement la République Populaire de Chine et, en 1966, fait se retirer la France du commandement intégré de l'OTAN. Il affirme que, désormais, l'Europe n'a plus besoin des USA pour se protéger. En 1991, le Pacte de Varsovie cesse d'exister mais, malgré cela, l'OTAN choisit de se renforcer et d'accueillir de nouveaux membres...