06 octobre 2016

1940 - Joseph Goebbels exige que la France occupee soit joyeuse !

L'armée française a été rapidement défaite par les troupes allemandes et, après la signature d'un armistice, une grande partie de l'hexagone est occupée. Mis en état de choc, les français qui y vivent sont totalement démoralisés. Joseph Goebbels, ministre de la propagande d'Adolf Hitler, donne alors l'ordre qu'un climat de gaité submerge la zone nord de la France. Des mesures sont rapidement mises en place, notamment dans les stations de radio... A Radio-Paris, les émissions de propagande nazie de Jean Azema, Jean Lousteau ou... [Lire la suite]
05 octobre 2016

1954 - L'Inde veut reprendre une partie du Tibet a la Chine

L'Empire britannique décide, en 1914, de tracer une ligne-frontière qui séparera officiellement l'Inde de la Chine. Ce tracé, que les britanniques nomment ligne Mac-Mahon, rattache une partie du Tibet à l'Inde britannique. Puis, par la suite, l'Inde et le Tibet acquièrent chacun leur indépendance. Mais, en 1950, la Chine annexe le Tibet. Quatre ans plus tard, le gouvernement indien se souvient que la frontière coloniale entre la Chine et son pays est la ligne Mac-Mahon. Au cours des années qui suivent, l'Inde grignote sans cesse de... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
12 septembre 2016

1978 - Valery Giscard d'Estaing veut expulser 100.000 algériens chaque année

Soucieux de faire baisser le nombre de chômeurs, Valery Giscard d'Estaing, président de la République française, fait une proposition à son gouvernement... Il l'invite à fixer un objectif annuel de 100.000 expulsions d'algériens hors des frontières du pays. Puis il programme ensuite une réforme des titres de séjour qui s'affranchit du droit du sol. Le projet, à la suite de l'opposition virulente de Charles Pasqua, député du RPR, est repoussé par le parlement. En décembre 1979, un conseil restreint des ministres se tient dans le... [Lire la suite]
02 septembre 2016

1944 - La CFTC et la CGT oublient leurs divergences face a leurs ennemis communs

La Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC) est créée en novembre 1919 pour contrebalancer la Confédération Générale du Travail Unitaire (CGTU) et sa lutte des classes. La CFTC est, elle, pour la "paix sociale" que prône le pape Léon XIII. Elle est rapidement rejointe par les adhérents de la Fédération des Syndicats Indépendants d'Alsace Lorraine (FSIAL), ce qui porte les effectifs de la CFTC à plus de 150.000 membres. Le Syndicat Général de l'Education National (SGEN), qui refuse d'être digéré par la CGT réunifiée,... [Lire la suite]
01 septembre 2016

1928 - Sedar Senghor, futur président du Sénégal, devient socialiste

Léopold Sedar Senghor est élève dans l'école religieuse des pères du Saint-Esprit, à Dakar. En 1928, jugé comme étant un élève très brillant, il quitte le Sénégal pour la France et intègre alors le prestigieux lycée Louis-le-Grand, à Paris. Il y rencontre Georges Pompidou, qui devient son ami et qui le convertit au bienfait des idées socialistes. Puis, en 1935, Sedar Senghor entre à l'Université de la Sorbonne, à Paris, et en sort agrégé de grammaire. Fortement influencé par le poéte antillais Aimé Césaire, il découvre alors qu'ils... [Lire la suite]
01 septembre 2016

1940 - Des Démocrates-Chrétiens français deviennent resistants des la 1ere heure

Fondé en 1924, le Parti Démocrate Populaire (PDP) rassemble des chrétiens qui sont attachés à la défense des valeurs démocratiques. Au début des années 1930, ses quelques 20.000 adhérents habitent pour la plupart à Paris, à Lyon, en Alsace et en Lorraine. Le PDP forme à l'Assemblée nationale un groupe d'une vingtaine d'élus chrétiens, auxquels s'ajoutent ceux de Jeune République. Jusqu'en 1940, le secrétaire général du PDP est Jean-Raymond Laurent, syndicaliste à la Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC). Lors du... [Lire la suite]
25 août 2016

1940 - Le capitaine Henri Frenay, un des pionniers de la Resistance française

En juillet 1940, ulcéré de voir l'Allemagne occuper toute la moitié nord de la France, Jacques Lecompte-Boinet, fils d'officier et gendre du général Charles Mangin, tente sans succès de contacter le colonel Alfred Heurteaux qui vient de créer avec Jacques Arthuys, un nationaliste proche des Croix-de-Feu, le réseau de renseignements Hector. A la fin de l'année 1941, Lecompte-Boinet parvient enfin à intégrer un mouvement de résistance... Il  devient membre du Mouvement de Libération National (MLN), fondé par le capitaine Henri... [Lire la suite]
21 août 2016

1991 - Le Maroc ne veut pas d'un Etat-Sahraoui indépendant

Créé en 1973, le Front Polisario (Front populaire de Libération de la Saguia el Hamra et du Rio de Oro) réclame la décolonisation du Sahara-Occidental. En 1975, l'Espagne se retire de la région : la Mauritanie et le Maroc se partage aussitôt ce territoire. Malgré cela, le Front Polisario forme un gouvernement destiné à diriger l'Etat-Sarahoui indépendant que ce mouvement revendique. La Mauritanie choisit alors d'abandonner le conflit en 1979. Le Maroc s'empresse aussitôt d'occuper seul toute la région. Une petite partie des 450.000... [Lire la suite]
21 août 2016

1945 - Les alliés vont-ils exclurent l'Espagne franquiste de l'ONU ?

Au début du mois d'août, au lendemain de l'ultimatum qui lui a été adressé par les alliés, le général Franco prend la parole au micro de la radio nationale espagnole : il proteste contre les qualificatifs qui ont été attribués à la nature de son régime politique. Il les juge injustes, voire arbitraires, et surtout n'y voit, quant à lui, que le résultat de l'action diffamatoire des "réfugiés rouges" et de leurs acolytes à l'étranger. Francisco Franco note que l'Espagne est menacée d'être exclue de l'Organisation des Nations Unies... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 août 2016

1980 - Lech Walesa fait vaciller le regime communiste polonais

En 1970, d'illégales grèves et de violentes émeutes agitent la Pologne. L'ouvrier électricien Lech Walesa y participent activement, ce qui lui vaut de se retrouver au chômage. Dix ans plus tard, il organise avec les ouvriers du chantier naval de Gdansk une puissante grève, laquelle est toujours légalement interdite. Le 31 août, il prend la tête de la délégation d'ouvriers qui obtient, grâce aux accords de Gdansk, la liberté de former un syndicat et de faire grève. A la suite de la signature de cet accord, Edward Gierek, président... [Lire la suite]