13 mars 2013

1920 - ADOLF HITLER VA EN PRISON

Après le Traité de Versailles, les autorités françaises renvoient à Berlin les militaires allemands du Baltikum qui, dans les pays baltes, combattaient le bolchévisme russe. Là, ils intègrent les Corps-Francs et écoutent la propagande anti-judaïque et anti-communiste d'Erich Ludendorff qui affirme que la "juiverie internationale" est responsable de la guerre et, d'autre part, qu'il faut détruire sans tarder le bolchévisme. Friedrich Ebert, président de la république allemande, ordonne la dissolution des Corps-Francs mais von... [Lire la suite]
11 mars 2013

1945 - LA POLICE EST-ALLEMANDE S'INSPIRE DE LA S.S. DES NAZIS

En Allemagne, dans la zone occupée par l'URSS, le commandement soviétique ordonne aux administrations communales allemandes de mettre en place des polices non armées. Les premiers policiers sont des militants communistes qui, soit reviennent d'URSS (où ils étaient réfugiés pendant la guerre), soit sortent de la clandestinité, ou encore reviennent des camps nazis. Leur objectif commun est de dénazifier l'est de l'Allemagne... Leur première mission est de mettre en place des commissions antifascistes dans chaque rue et immeuble. Ces... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 19:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
26 octobre 2012

1933 - LE CHANCELIER HITLER SUPPRIME LA DÉMOCRATIE

Dés qu'il devient chancelier, Adolf Hitler dissout le parlement. Dans la foulée, il édicte une loi interdisant la publication des journaux et les réunions politiques. Le parlement est incendié 3 semaines plus tard. Le communiste hollandais Van Der Lubbe en est faussement accusé et, aussitôt après, les dirigeants du parti communiste allemand sont assassinés. Les députés socialistes et communistes sont déportés dans des camps. Désormais, le gouvernement détient le pouvoir exécutif et législatif. Le parti National-Socialiste (NSDAP)... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
25 septembre 2012

1978 - LES BRIGADES ROUGES PASSENT AU MEURTRE

Pour le 1er mai, le Parti Communiste de la ville de Reggio Emilia demande à ses militants de défiler sans drapeaux rouges afin de ne pas effrayer les chrétiens. Outré, Prospero Gallinari, militant des Jeunesses Communistes, décide de les quitter pour rallier les Brigades rouges de Mario Moretti et Renato Curcio. Les BR sont surtout présentes en Italie du nord où elles ont des militants ouvriers dans les usines. Jusqu'en 1976, les seuls actes violents commis par les membres des BR sont les incendies des voitures des... [Lire la suite]
06 mai 2012

1981 - LE SOCIALISTE FRANCOIS MITTERRAND EST ÉLU PRÉSIDENT DE LA FRANCE

Le soir du 10 mai 1981, la télévision publique française inaugure un nouveau système de torture audiovisuel : à 20 heures précises, elle fait apparaître ligne par ligne le visage du nouvel élu au poste de président de la République. Le dessin qui se fait jour sur les écrans commence par le haut. Comme les 2 candidats (Valéry Giscard d'Estaing et François Mitterrand) ont l'un et l'autre le même crâne dégarni et la même forme de nez, le suspense dure quasiment jusqu'à l'apparition complète du visage de celui qui va désormais assurer la... [Lire la suite]
08 mars 2012

1903 - LES SUFFRAGETTES ANGLAISES SE DÉCHAÎNENT

Cela fait près de 30 ans déjà que des femmes anglaises demandent le droit de vote. En 1903, Emmeline Pankhurst, sa mère et d'autres créent le WSPU... et se radicalisent : les "suffragettes" considèrent qu'elles n'ont pas à respecter des lois conçues sans elles ! Elles décident de cracher délibérément sur les policiers pour être emprisonnées et, ainsi, faire parler de leurs revendications. Le mouvement devient populaire dans tous les milieux et, en 1908, les féministes anglaises rassemblent 500.000 personnes dans Hyde Park. Le Parti... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 13:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 février 2012

1995 - JACQUES CHIRAC DEVIENT PRÉSIDENT DE LA FRANCE

Le 2ème mandat du socialiste François Mitterrand se termine avec le gouvernement de cohabitation du premier ministre de droite Edouard Balladur. Ce dernier, candidat à la présidence sous l'étiquette UDF, est le grand favori des sondages. Mais le vent tourne et, au soir du premier tour, il n'est que troisième et est donc éliminé. L'autre surprise de cette soirée est le score du 4ème, le Front National de Jean-Marie Le Pen, qui recueille 15% des suffrages. Le 7 mai au soir, Jacques Chirac l'emporte pour le RPR (52,64%), devançant... [Lire la suite]