03 novembre 2016

1943 - Le Comité d'Action Socialiste publie son programme pour l'apres-guerre

Au début de 1943, plusieurs indices permettent de penser que l'Allemagne nazie va être vaincue dans un futur plus ou moins proche. Quelques-uns des dirigeants de la résistance française pensent qu'il faut désormais commencer à organiser  l'aprés-guerre. Le 16 janvier, le Comité d'Action Socialiste est le 1er à publier dans Le Populaire, son journal clandestin, un programme politique ayant pour but de rétablir les libertés démocratiques. Il prévoit la mise en place d'un Conseil National chargé de préparer l'élection d'une... [Lire la suite]
29 octobre 2016

1945 - Les alliés établissent la liste de ce que doit payer l'Allemagne

Désormais vaincue, l'Allemagne va devoir réparer les souffrances et les pertes qu'elle a fait subir à l'Europe. Pour les souffrances, le Tribunal de Nuremberg va chercher les coupables parmi les dignitaires nazis. Pour les pertes, l'URSS, les USA, l'Angleterre et la France prélèveront chacun leur part sur la partie de l'Allemagne qu'ils occupent, ainsi que sur les biens allemands existants en dehors du Reich. Par ailleurs, l'URSS s'engage à satisfaire les demandes de la Pologne en les prélevant sur sa propre part. L'URSS recevra... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
25 août 2016

1940 - Le capitaine Henri Frenay, un des pionniers de la Resistance française

En juillet 1940, ulcéré de voir l'Allemagne occuper toute la moitié nord de la France, Jacques Lecompte-Boinet, fils d'officier et gendre du général Charles Mangin, tente sans succès de contacter le colonel Alfred Heurteaux qui vient de créer avec Jacques Arthuys, un nationaliste proche des Croix-de-Feu, le réseau de renseignements Hector. A la fin de l'année 1941, Lecompte-Boinet parvient enfin à intégrer un mouvement de résistance... Il  devient membre du Mouvement de Libération National (MLN), fondé par le capitaine Henri... [Lire la suite]
15 août 2016

1944 - Les galipettes du général Feuchtinger aident le debarquement allie

Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, le général Erwin Rommel roule vers l'Allemagne pour y fêter l'anniversaire de son épouse. Pour sa part, Adolf Hitler s'est couché comme d'habitude à 3 heures du matin. Et cette même nuit, Edgar Feuchtinger est discrètement parti à Paris pour aller voir sa maîtresse. Or le général Feuchtinger est le responsable de la 21ème Panzerdivision, la seule unité de blindés qui soit disponible dans la zone des plages de Normandie ! Quelques heures plus tard, c'est précisément à cet endroit que les 1.500.000... [Lire la suite]
10 août 2016

1946 - Le tribunal interallié de Nuremberg juge les dirigeants de l'Allemagne nazie

A Nuremberg, en Allemagne, le procés des criminels de guerre nazis tire à sa fin. A tour de rôle, les juges lisent l'interminable jugement. Les accusés écoutent, impassibles. Lorsqu'ils entendent leur nom, ils deviennent un peu plus attentifs, sans toutefois manifester le moindre sentiment. Seuls Doenitz et Raeder osent échanger quelques mots à voix basse. Hermann Goering, un coude sur la table et la tête appuyée sur sa main, garde le silence et semble abattu. Lorsque le juge évoque son rôle dans le réarmement de l'Allemagne, il... [Lire la suite]
02 août 2016

1945 - Les alliés gouvernent l'Allemagne

Le 2 août, à l'issu des longues discutions qui se sont déroulées dans la station balnéaire de Yalta (en Crimée), l'URSS, les USA et l'Angleterre concluent un accord qui stipule notamment que le militarisme et le nazisme seront extirpés de l'Allemagne afin qu'elle ne menace plus la paix dans le monde. Les 3 pays vainqueurs de la guerre ont également convenu de découper l'Allemagne en plusieurs zones et chacun  occupera militairement la sienne. L'objectif final de  l'Angleterre, des USA et de l'URSS est de ramener le peuple... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 20:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
10 juillet 2016

1942 - L'opération "Roundup" détruira rapidement l'armee allemande !

L'Angleterre, désormais seule face à la puissante machine de guerre allemande, attend en vain l'entrée en guerre des USA. Le 29 janvier 1941 à Washington, Churchill convainc Roosevelt que leur ennemi commun est l'Allemagne mais l'opinion publique américaine ne veut pas se mèler des affaires de l'Europe. Le 21 juin, Adolf Hitler attaque l'URSS. Staline demande alors à Churchill d'ouvrir un second front dans l'Artique ou en France... Puis, le 7 décembre, l'aviation japonaise attaque l'armée des USA à Pearl Harbour : l'opinion... [Lire la suite]
10 juillet 2016

1940 - Les nazis raflent les archives des francs-maçons français

Le 14 juin, à la tête de ses hommes, le théoricien nazi Alfred Rosenberg fait défoncer les portes des temples des francs-maçons parisiens. Dans les semaines qui suivent, il fait expédier à Berlin la totalité des archives des différentes loges. Les francs-maçons étant, avec les juifs et les communistes, des ennemis officiels des nazis, Rosenberg justifie l'importance de son envoi en affirmant que bien les connaître permettra de mieux les combattre. En fait, Alfred Rosenberg appartient à la très ésotérique société secrète de Thulé dont... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
06 juillet 2016

1954 - Daimler-Benz commercialise un coupé extremement luxueux

Neuf ans après la fin de la seconde guerre mondiale, les USA et l'Angleterre se montrent très pressés de voir renaître l'industrie allemande. Leur motivation première est de ne plus avoir à l'assister économiquement et la seconde est de voir l'Allemagne redevenir au plus vite un état politiquement fiable (et alliée, car la guerre froide entre l'est et l'ouest s'amplifie). A Stuttgart, l'entreprise Daimler-Benz décide aussitôt de saisir cette chance. Au Salon International de l'Automobile de 1954, à New-York, elle dévoile alors un... [Lire la suite]
01 mai 2016

1945 - Adolf Hitler désigne son successeur et se suicide

Le 1er avril 1910, Karl Dönitz entre dans la marine impériale allemande comme cadet. Puis, en septembre 1913, il est nommé lieutenant à bord du croiseur Brestau. Le 1er mars 1918, il prend le commandement des sous-marins U 0-25 et U B-6 68 et participe à la guerre sous-marine de la Méditerranée. En 1930, il devient 1er officier de l'état-major de la Mer du Nord avant d'être nommé, en 1935, commandant en chef de l'armée de sous-marins du Reich. Il veille alors personnellement à la bonne formation des jeunes commandant de... [Lire la suite]