03 juin 2015

1941 - Joseph Mengele cherche comment doubler la natalité des allemandes

 Adolf Hitler veut que les allemandes fassent beaucoup d'enfants pour peupler l'Europe centrale : l'obersturmführer S.S. Joseph Mengele, médecin-chef du camp d'extermination d'Auschwitz, décide alors de faire des recherches pour que les mères aryennes donnent naissance à plus de jumeaux et que leur grossesse soit raccourcie à 135 jours. Pour commencer, les jumeaux qui arrivent à Auschwitz sont mis à l'isolement dans la baraque 14... Ils y trouvent un confort convenable, une nourriture correcte et une hygiène décente. Une fiche... [Lire la suite]
30 avril 2015

1940 - Des lycéens de Paris s'engagent

A Paris, dans le quartier de la butte Montmartre, 2 des élèves du lycée Rollin bravent l'interdit des occupants allemands... le 11 novembre 1940, ils vont se recueillir sur la tombe du Soldat inconnu, à l'Arc de Triomphe : Jean Gay et Jacques Frantz, militants de la Jeunesse Etudiante Chrétienne, veulent ainsi affirmer leur patriotisme. Michel Schilton, lui, a choisi de l'exprimer en portant l'uniforme des bataillons pétainistes de Doriot... Il arbore fièrement sa franscisque dans les couloirs du lycée ! Pierre Lorch, quant à lui,... [Lire la suite]
11 avril 2015

1941 - Le S.S. Hirt veut créer un musée de l'animalité juive

L'haupfsturmfuhrer-SS August Hirt est un membre éminent de la Deutsches Ahnenerbe, une société d'anthropologie raciale. Il a décidé d'adjoindre à l'université de Strasbourg un centre de documentation où seront rassemblées, avant leur disparition totale de la planète, les preuves de l'animalité des juifs. Hirt expose son projet à Himmler et lui propose même d'en faire un musée du juif bolchevik. La Wehrmacht gardera vivants les commissaires bolcheviks juifs capturés sur le front, le temps qu'un envoyé spécial arrive et fasse un... [Lire la suite]
01 mars 2015

1940 - Witold Pilecki se fait volontairement interner à Auschwitz

Après quelques jours de combats, l'armée allemande occupe la Pologne. L'officier polonais Witold Pilecki participe aussitôt à l'organisation d'un réseau de résistance au nazisme qui prend le nom d'Armée Secrète Polonaise (ASP). Pilecki propose alors à ses supérieurs d'entrer dans le camp de concentration d'Auschwitz pour y recueillir des informations et y organiser un réseau de résistance. En septembre, il se fait volontairement arrêter sous une fausse identité. Après plusieurs jours de torture, les S.S. l'expédient dans le camp. ... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
13 décembre 2013

1995 - Jacques Chirac plaide coupable

"Il est, dans la vie d'une nation, des moments qui blessent la mémoire et l'idée que l'on se fait de son pays. Ces moments, il est difficile de les évoquer parce que l'on ne sait pas toujours trouver les mots justes pour rappeler l'horreur, pour dire le chagrin de celles et ceux qui ont vécu la tragédie. Celles et ceux qui sont marqués à jamais dans leur âme et dans leur chair par le souvenir de ces journées de larmes et de honte. Il est difficile de les évoquer, aussi, parce que ces heures noires souillent à jamais notre histoire... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 avril 2013

1941 - La Pologne et ses juifs

A Jedwabne, en 1941, cédant à l'incitation de nazis allemands, des polonais massacres 1600 juifs. Toutefois, la majorité des polonais se contente de rester indifférente au sort de ses concitoyens israélites. Des pogroms éclatent  en 1946 à Kielce, Rzeszow et Cracovie : des centaines de juifs, rescapés des camps de la mort, sont tués par la foule. La hiérarchie catholique, plutôt antisémite, reste muette devant ces meurtres. En 1956, devant l'aggravation de la situation économique, le dirigeant communiste Gomulka s'appuie sur... [Lire la suite]
19 décembre 2012

1978 - Offensive des négationnistes

Louis Darquier de Pellepoix était commissaire aux questions juives dans le gouvernement de Vichy. Il s'est réfugié en Espagne, sous la protection du général Franco. De là, il décide de donner une interview à l'hebdomadaire français L'Express et y prononce la phrase : "A Auschwitz, on a gazé que les poux !".  Quelques mois plus tard, Robert Faurisson, maître de conférence à l'université de Lyon, lance une autre attaque... Il publie dans le journal Le Monde un article intitulé "Le problème des chambres à gaz, ou la rumeur... [Lire la suite]