10 mars 2014

1985 - Greenpeace victime des services secrets français

La bombe qui explose dans le port néo-zélandais d'Auckland ne devait qu'endommager et rendre inutilisable le navire Rainbow Warrior. Par malheur, une personne qui se trouve à proximité est tuée. Ce bateau  appartient à l'association Greenpeace, laquelle entendait l'utiliser pour protester contre les essais nucléaires français dans l'atoll de Mururoa. La police de Nouvelle-Zelande arrête rapidement un couple... Mr et Mme Turenge, pseudo citoyens suisses, sont accusés d'avoir fait exploser la bombe. En outre, la police découvre... [Lire la suite]