29 décembre 2013

1903 - Agitation au Sénat et dans l'armée française

Plusieurs sénateurs veulent expliquer pourquoi ils vont voter contre la loi. Tour à tour donc, Gustave Denis, messieurs de Goulaine et de Lamazelle, les généraux de Saint-Germain, Billet et Mercier, prennent la parole. Ils disent tous combien ils sont hostiles à cette loi qu'ils considèrent comme étant nuisible à la France et, en outre, à son budget. Monsieur de Fressinet, président de la Commission de l'armée, prend ensuite la parole. Il annonce qu'il votera la loi, rappelle comment elle a été étudiée avec soin par la commission... [Lire la suite]