13 janvier 2018

1956 - LES ÉMEUTES DE BUDAPEST INQUIÈTENT L'EUROPE DE L'EST

A la suite des émeutes qui ont embrasées le coeur de Budapest le 24 octobre, le couvre-feu est instauré de 18 heures à 6 heures du matin. La population est invitée à rester chez elle et à verrouiller ses portes. La nuit suivante, le feu est mis au bâtiment de Szabad, le journal du Parti Communiste. Au micro de Radio Budapest, Imre Nagy promet alors de demander à l'URSS le retrait de ses troupes de Hongrie... En Pologne, malgré les appels au calme de Wladyslaw Gomulka, les manifestations antisoviétiques se sont multipliées... [Lire la suite]
28 mars 2017

1953 - KHROUTCHEV REMPLACE STALINE !

Comme son père avant lui, Nikita Nikita Khrouchtchev  exerce le métier de mineur, à Kalinka, dans la province russe de Koursk. Après la révolution d'octobre 1917, il adhère au Parti Communiste et devient alors fonctionnaire. Un proche de Staline le prend sous sa protection et Khrouchtchev monte rapidement les échelons dans la hiérarchie du parti. Il prend ensuite la direction du Parti Communiste d'Ukraine et procède à l'épuration voulue par Staline. En 1943, c'est en tant que commissaire politique qu'il participe à la... [Lire la suite]
21 octobre 2015

1958 - KROUTCHEV FAIT DÉPORTER 20.000 HONGROIS

Soutenu par l'URSS, le communiste Gerö dirige la Hongrie en s'appuyant sur l'AVO, une police secrète composée d'ultra communistes et de repris de justice. L'AVO arrête tous ceux qu'elle trouve suspect et nombre d'entre eux sont torturés avant de disparaître. Le 23 octobre, bien qu'interdit, un rassemblement nationaliste a lieu à Budapest et des soldats se joignent aux manifestants. A la radio, Gerö dénonce aussitôt "une manoeuvre dirigée contre la classe ouvrière". Des manifestants renversent alors la statue de Staline. L'AVO tire... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 15:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
16 février 2014

1918 - La révolution russe va elle s'étendre à l'Europe ?

Le 6 janvier, l'Allemagne annonce à Trotsky que les conventions de paix signées en décembre 1917 sont annulées. De son côté, la Rada (le parlement ukrainien) déclare que seul un gouvernement fédéral de toutes les régions de Russie sera habilité à signer la paix. C'est alors que les villes ukrainiennes de Karkov et Iekaterinoslav se proclament soviétiques. Une grève éclate ensuite à Vienne et s'étend à tous les centres industriels autrichiens. Des russes blancs tentent alors d'enlever Lenine le 14 janvier pour l'emmener en... [Lire la suite]