18 mars 2015

1990 - Les allemands de l'est manifestent pour la réunification

En 1989, 161.000 allemands de l'est vont déposer une demande officielle de sortie définitive du territoire et 235.000 autres vont choisir de le quitter illégalement, au péril de leur vie. D'autres optent pour le combat politique et manifestent pour la liberté de se rassembler, pour la liberté de paroles et pour la liberté de la presse. Progressivement, à Berlin-Est, à Leipzig et ailleurs, les rassemblements se multiplient. En septembre, une prière pour la paix à lieu dans une église de Leipzig : elle sert de départ à une... [Lire la suite]
07 juillet 2014

1946 - Les italiens votent pour la République

L'anti-fascite Alcide De Gasperi, chef du gouvernement et dirigeant de la Démocratie Chrétienne, se met en contact avec Togliatti, responsable du Parti Communiste Italien. Ils décident de gouverner ensemble, de rédiger une constitution pour leur pays et d'organiser un référendum. Ce dernier permettra aux italiens, soit de garder le régime monarchique, soit d'opter pour une République et d'élire ensuite les représentants d'une Assemblée constituante. Le roi Victor-Emmanuel III tente alors de sauver la dynastie royale en abdiquant en... [Lire la suite]
06 juillet 2013

1972 - Le parrain Toto Riina est bien protégé

Salvatore (Toto) Riina commence très jeune sa carrière de mafioso sicilien dans la ville de Corleone. Comme tous, il subit le rituel et fait couler le sang de son doigt sur une image de la Vierge. A la suite de quoi, pour cosa nostra, il doit participer à des vols, rackets, trafics de drogues ou enlèvements. Au fil du temps, il gravit les échelons, puis devient l'unique parrain en faisant assassiner Stefano Bontate, son rival. Il impose alors ses méthodes ultraviolentes à la mafia, ce qui éloigne de lui des mafiosi (qui se... [Lire la suite]
25 septembre 2012

1976 - Les Brigades rouges passent au meurtre

Pour le 1er mai, le Parti Communiste de la ville de Reggio Emilia demande à ses militants de défiler sans drapeaux rouges, afin de ne pas effrayer les chrétiens. Outré, Prospero Gallinari, militant des Jeunesses Communistes, décide de les quitter pour se rallier aux Brigades rouges de Mario Moretti et Renato Curcio. Les BR sont surtout présentes en Italie du nord où elles ont des militants ouvriers dans les usines. Jusqu'en 1976, les seuls actes violents commis par les membres des BR sont les incendies des voitures des... [Lire la suite]