27 septembre 2022

1979 - LES SOCIALISTES ITALIENS SE CONVERTISSENT AU LIBERALISME

Devenu le N°1 du Parti Socialiste Italien (PSI) en 1976, Bettino Craxi fait tout pour empêcher une entente entre la Démocratie Chrétienne (DC) et le Parti Communiste Italien (PCI) de façon à rendre le PSI indispensable à la formation d'un gouvernement. Craxi rappelle donc aux dirigeants de la DC que le PCI déteste l'OTAN, reste plutôt fidèle à l'URSS, aux idées de Lénine et à un "centralisme démocratique" qui n'a rien de démocratique ! Localement, le PSI est déja allié à la DC et, pour rassurer la Communauté Européenne (et les... [Lire la suite]
17 septembre 2022

1978 - LES COMMUNISTES ITALIENS SOUTIENNENT LE GOUVERNEMENT D'ALDO MORO

Un mouvement social voit le jour en Italie en 1969 : un peu partout dans le pays, des ouvriers réclament des augmentations égalitaires de leurs salaires mais également la création d'un statut pour les travailleurs et celle de conseils d'ouvriers dans les entreprises. Puis de nouvelles revendications se font jour : elles concernent le droit de divorcer, le droit d'être objecteur de conscience et la création d'un statut propre à chaque région d'Italie... Un "choc pétrolier" survient en 1973. Le Parti Communiste Italien (PCI) demande... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 septembre 2022

1981 - EN ITALIE, LA DEMOCRATIE CHRETIENNE PERD LE POUVOIR

Au lendemain de la 2nde guerre mondiale, les pays membres de l'Alliance atlantique (OTAN) décrète que l'Italie va devoir renoncer à mener une politique étrangère autonome et va devoir accepter la protection militaire des USA, ainsi que l'installation de bases militaires et de missiles nucléaires américains sur son sol. De plus, l'OTAN lui imposera sa vie politique et elle devra docilement accepter la tutelle des Etats-Unis et de la CIA... Le parti centriste Démocratie Chrétienne (DC) et tous les petits partis modérés sont désormais... [Lire la suite]
30 août 2022

1945 - LE DEMOCRATE-CHRETIEN ALCIDE DE GASPERI SUCCEDE A MUSSOLINI

En 1901, les paysans et les ouvriers italiens sont des groupes sociaux qui commencent à compter. Les grèves se multiplient dans le pays et le social-libéral Giovanni Giolitti, qui vient d'être nommé chef du gouvernement, décide de ne pas utiliser la répression : l'Italie connait un développement économique suffisant pour faire sans. Au bout de 10 ans de gouvernement Giolitti, la population italienne se renforce donc socialement... Puis les conservateurs reprennent le pouvoir et, en 1915, l'Italie entre en guerre. Cette dernière... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 mars 2018

1989 - LE DICTATEUR AUGUSTO PINOCHET PERD DEMOCRATIQUEMENT SON POUVOIR

Le 14 décembre, le démocrate-chrétien Patricio Aylwin est démocratiquement élu président du Chili. Il va donc remplacer le général Augusto Pinochet et, du même coup, mettra fin à 16 ans de dictature militaire. Aylwin a été élu avec 55,2% des suffrages face à Hernan Buchi (29,4%), candidat officiel de Pinochet, et à Francisco Javier Errazuriz (15,4%), candidat du centre-droit... Les forces démocratiques ont su tirer les leçons de leurs divisions de 1973, lesquelles avaient à l'époque accéléré l'arrivée de la dictature militaire. ... [Lire la suite]
06 février 2018

1958 - L'EGLISE ITALIENNE VEUT UN GOUVERNEMENT CONSERVATEUR !

Au mois de mai, plus de 90% des électeurs participent à l'élection des élus de la Chambre et à celle du Sénat italien. Lauro, l'ex maire de Naples, a dépensé en pure perte plusieurs milliards de lires pour faire élire des membres du Parti Monarchique Populaire et, malgré l'arrivée de 2 millions de jeunes électeurs qui leur sont plutôt favorables, l'extrême-droite nationaliste est en net recul partout dans le pays.  Le Parti Communiste obtient 6,7 millions de voix et le Parti Socialiste 4 millions. A eux 2, ils représentent... [Lire la suite]
18 mars 2015

1990 - LES ALLEMANDS DE L'EST VEULENT ETRE RATTACHES A L'ALLEMAGNE DE L'OUEST

En 1989, 161.000 allemands de l'est vont déposer une demande officielle de sortie définitive du territoire et 235.000 autres vont choisir de le quitter illégalement, au péril de leur vie. D'autres optent pour le combat politique et manifestent pour la liberté de se rassembler, pour la liberté de paroles et pour la liberté de la presse. Progressivement, à Berlin-Est, à Leipzig et ailleurs, les rassemblements se multiplient. En septembre, une prière pour la paix à lieu dans une église de Leipzig : elle sert de départ à une... [Lire la suite]
Posté par MARCHOUCREUSE 23 à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 juillet 2014

1946 - LES ITALIENS CHOISISSENT LA REPUBLIQUE

L'anti-fascite Alcide De Gasperi, chef du gouvernement et dirigeant de la Démocratie Chrétienne, se met en contact avec Togliatti, responsable du Parti Communiste Italien. Ils décident de gouverner ensemble, de rédiger une constitution pour leur pays et d'organiser un référendum. Ce dernier permettra aux italiens, soit de garder le régime monarchique, soit d'opter pour une République et d'élire ensuite les représentants d'une Assemblée constituante. Le roi Victor-Emmanuel III tente alors de sauver la dynastie royale en abdiquant en... [Lire la suite]
06 juillet 2013

1972 - LE PARRAIN DE LA MAFIA SICILIENNE EST BIEN PROTEGE

Salvatore (Toto) Riina commence très jeune sa carrière de mafioso sicilien dans la ville de Corleone. Comme tous, il subit le rituel et fait couler le sang de son doigt sur une image de la Vierge. A la suite de quoi, pour cosa nostra, il doit participer à des vols, rackets, trafics de drogues ou enlèvements. Au fil du temps, il gravit les échelons, puis devient l'unique parrain en faisant assassiner Stefano Bontate, son rival. Il impose alors ses méthodes ultraviolentes à la mafia, ce qui éloigne de lui des mafiosi (qui se... [Lire la suite]
25 septembre 2012

1978 - LES BRIGADES ROUGES PASSENT AU MEURTRE

Pour le 1er mai, le Parti Communiste de la ville de Reggio Emilia demande à ses militants de défiler sans drapeaux rouges afin de ne pas effrayer les chrétiens. Outré, Prospero Gallinari, militant des Jeunesses Communistes, décide de les quitter pour rallier les Brigades rouges de Mario Moretti et Renato Curcio. Les BR sont surtout présentes en Italie du nord où elles ont des militants ouvriers dans les usines. Jusqu'en 1976, les seuls actes violents commis par les membres des BR sont les incendies des voitures des... [Lire la suite]