08 janvier 2017

1944 - Le 4 juin, les messages de Radio Londres envoient les résistants au massacre !

Agent de renseignements de l'armée française, le capitaine Mamy part pour Londres en juin 1942. Il y est affecté au Bureau Central de Renseignements et d'Action de l'état-major des FFI. Le commandant Saint-Jacques et lui travaillent au sein du Bloc Planning : ils sont chargés de préparer une "intervention rationnelle" de la Résistance en fonction des zones de débarquement et de donner des noms codés aux différents plans à appliquer. Un texte d'instructions à destination des responsables militaires de la Résistance est rédigé par le... [Lire la suite]
26 décembre 2016

1944 - La Résistance normande tente de sauver des vies à Caen

Après avoir été limogé, le préfet Lecornu entre dans la Résistance. Au début du mois de juin 1944, l'Intelligence Service lui ordonne de contacter le préfet que l'état pétainiste à nommé à Caen. Les 2 hommes conviennent ensemble que le quartier Saint-Etienne servira de refuge à la population et ne sera donc pas bombardé par les alliés. Madame Himbert reçoit ensuite l'ordre de son chef FFI d'aller en informer l'état-major allié. Muni d'un brassard de la Croix-Rouge, Mme Himbert part en vélo. Les soldats allemands la laisse passer... [Lire la suite]
30 janvier 2016

1944 - Staline évite une guerre civile à la France

En France, dans les mois qui suivent le départ des allemands, la direction du Parti Communiste Français (PCF) refuse d'accepter le pouvoir que le général de Gaulle a mis en place, s'oppose à ce que les résistants FFI rendent leurs armes et n'accepte pas qu'ils intègrent l'armée régulière de la France. Le PCF organise alors une coordination nationale des Comités Départementaux de Libération pour remplacer les préfets et met en place des "milices patriotiques". Ces milices ont la mission de se substituer à la police nationale. Le 28... [Lire la suite]
19 janvier 2016

1943 - Plus de 200 maires déchus par le Front National de Corse

Le 25 juillet, Mussolini est arrêté. Les communistes corses se préparent alors à prendre le pouvoir et, au lendemain de la capitulation de l'Italie voisine, les maquis corses du Front National de Lutte pour la Libération et l'Indépendance de la France déclenchent une insurrection. Les maquisards déclarent aux populations de l'île que les conseils municipaux indignes sont déchus et remplacés par des patriotes... du Front National. Les communistes du Front National s'emparent ainsi de plus de 200 communes. A Ajaccio, le préfet nommé... [Lire la suite]
08 septembre 2014

1944 - La forte brouille franco-américaine du 6 juin

Le 6 juin au matin, le Conseil National de la Résistance déclenche l'insurrection contre l'occupant et le général de Gaulle déclare que "la bataille de France est la bataille de la France !". De leur côté, les américains craignent surtout de voir la résistance française se transformer en un mouvement subversif, ce qui contrarierait les plans qu'ils ont préparé pour l'après-libération. En effet, ils ont prévu de mettre en place, en Italie et en France, un régime militaire nommé AMGOT. A la radio, dés le 6 juin, le général américain... [Lire la suite]
15 février 2013

1944 - De Gaulle fait les poches de la France

Tandis que les alliés approchent de Strasbourg, des morceaux du territoire français (et plusieurs centaines de milliers de civils) sont encore aux mains des allemands sur le littoral atlantique. Autour de La Rochelle, des soldats FFI et FTP, des anarchistes italiens, des espagnols et des allemands anti-hitlériens, sous les ordres du colonel Adeline, les encerclent. Ils forment une armée hétéroclite de 8000 hommes. 7000 soldats des unités de Zouaves et de Spahis du Maroc les rejoignent. A Lorient et à Quiberon, l'armée US, épaulée par... [Lire la suite]